Lyme, ou borrélioses, des causes possibles, trop souvent ignorées, insoupçonnées, mal diagnostiquées. Et pourtant, vous pourriez guérir de votre maladie chronique si ces infections bactériennes sont responsables de vos maux.

Publié le par CYMONE

 

Lyme, ou borrélioses, des causes possibles, trop souvent ignorées, insoupçonnées, mal diagnostiquées. Et pourtant, vous pourriez guérir de votre maladie chronique si ces infections bactériennes sont responsables de vos maux.

 

Bonjour

Comment savoir ? En cherchant correctement la cause et en s’adressant à un médecin qui prend ces maladies très au sérieux.

Ces bactéries ont des effets dévastateurs sur nos organismes. On évoque des réactions inflammatoires aggravées, mais aussi des co-infections souvent conjointes à des intoxications aux métaux lourds. Ces bactéries peuvent être à l’origine de fibromyalgie, mais aussi causer des troubles intestinaux, dont dysenteries, diarrhées, atteinte des muqueuses intestinales, gastro-entérite aigüe, selles accompagnées de sang et de mucus, []etc.

Généralement le médecin qui vous suit, travaille de façon méthodique et schématique. Certains recherchent suffisamment les causes afin d’éradiquer la maladie et qu’elle ne se transforme pas en maladie chronique. C’est parfait.

Mais ce n’est pas toujours le cas lorsque le traitement de la douleur est prioritaire sur les causes.

Quand les causes sont remises en cause, on zappe cette étape pour passer immédiatement au traitement qui guérit, ou non, mais camoufle les symptômes. Conséquences : les traitements sont à vie et de plus en plus dosés. Et pourtant, seule la Médecine de la cause (Médecine étiologique) peut obtenir de bons résultats durables.

N’oublions pas non plus les effets secondaires de ces traitements médicamenteux qu’il faut traiter avec d’autres médicaments ! Le patient n’en sort pratiquement jamais indemne !

Aux thermes de Châtel-Guyon, j’ai rencontré une dame (trentenaire) atteinte de la maladie de Lyme. Cette dame pense que cette infection bactérienne (borréliose) est à l’origine de toutes ses souffrances qui vont crescendo avec les années passant. Tout va mal, à tous les niveaux ! Et si elle fait régulièrement des cures à Châtel, s’est essentiellement pour soulager ses douleurs rhumatismales et intestinales. Bien entendu, cette femme ne peut plus travailler, ni même assumer toutes ses taches quotidiennes tant elle est épuisée. Mais elle garde l’espoir de retrouver sa santé.

Il faut donc traiter la maladie à sa racine, pour l’anéantir à jamais.

 

Pour mieux comprendre j’ai sélectionné sur le NET trois sites :

- Lyme Santé Vérité (L-S-V)

- France Lyme

- Association Lyme Sans Frontières et le célèbre Dr Yves Cornette de Saint-Cyr.

 

Il m’arrive parfois d’insérer quelques commentaires dans leurs articles. Ils commencent par ©

Bonne lecture et bonne recherche des causes

Cymone

 

Je vous conseille, Lyme Santé Vérité (L-S-V) un site que vous découvrirez par vous-même en cliquant sur le lien : http://www.lyme-sante-verite.fr/#La_maladie.B

Il y a des schémas et beaucoup à apprendre en le consultant.

- © J’ai rajouté ce complément d’informations :

l'Acrodermatite Chronique Atrophiante . Voir aussi Shigellose

La shigellose est une maladie infectieuse d'origine bactérienne... La shigellose est caractérisée par une gastro-entérite aigüe, dont les selles sont habituellement accompagnées de sang et de mucus, causés par des abcès des parois intestinales, provoqués par l'envahissement de ces bactéries[1].

Traitement

Chez les adultes, la dysenterie causée par les bactéries guérit d'habitude spontanément. Mais chez les enfants et d'autres groupes vulnérables, il faut employer des antibiotiques. Malheureusement, au cours des dernières années, Shigella dysenteriae de type 1 (Sd1) est devenue de plus en plus résistante aux médicaments. Chez les personnes qui se sont déshydratées à la suite de la maladie, il faut reconstituer les liquides organiques aussi vite que possible. On peut pour cela utiliser des sels de réhydratation oraux ou de liquides intraveineux.

Un article de Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Shigellose

  • © En consultant le site LSV, vous pourrez constater que les métaux lourds sont notifiés. Ils pourraient donc rentrer eux aussi en ligne de compte. N’oubliez pas que certaines prothèses dentaires peuvent éventuellement vous faire du tort.

- Pour info, la Dernière analyse de sang prescrite par Mon médecin, ne diagnostique pas de maladie de Lyme. Et comme depuis ma guérison de la colopathie (ou SII) je n’ai pas de problèmes de santé, je m’en tiens à ce diagnostic. Mais est-ce suffisant ? Je ne sais pas vraiment. Par contre si j’accorde une très bonne confiance en mon médecin, je ne peux accorder cette confiance qu’à un tout petit nombre de thérapeutes, tant j’ai été bernée quand j’étais colopathe.

 

 

 

http://francelyme.fr/emission-mediatiques-mai-2015-acharnement-anti-therapeutique-par-le-dr-cornette-de-st-cyr/

Emission Média’tiques mai 2015 – « Acharnement anti-thérapeutique » par le Dr Cornette de St Cyr

Alors même que la prise en charge de la maladie de Lyme selon les protocoles en vigueur (consensus de 2006) est notoirement insuffisante, laissant de nombreux malades sans solution, des médecins courageux et innovants qui s’inspirent des protocoles en vigueur à l’étranger, ou des avancées récentes de la science, se heurtent aux tracasseries des caisses de Sécurité Sociale et de l’Ordre des Médecins.

 

nous avons consulté le Dr Yves Cornette de Saint-Cyr ».

Le traitement de l'immunologue consiste en plusieurs cures d'antibiotiques. ..

Associations de patients :

« La plupart des médecins ne reconnaissent que les signes aigus de la maladie Lyme, or, elle est beaucoup plus complexe », explique le spécialiste de Saint-Avé.

Déjà sanctionné par l'Ordre des médecins à la demande de la CPAM, à cause des analyses biologiques hors normes qu'il fait pratiquer, Yves Cornette de Saint-Cyr est sûr de lui. Et qualifie certaines maladies chroniques d'infections froides, dues à des microbes.

http://www.associationlymesansfrontieres.com/wp-content/uploads/Discours-LSF-du-Dr-Cornette-de-St-Cyr.pdf

BONJOUR A toutes et à tous !

Je suis le DR Yves Cornette de Saint CYR et j’exerce à Vannes dans le Morbihan … Ma spécialité est la rééducation fonctionnelle que j'ai appliquée au système immunitaire…..

Introduction :

Je suis très heureux de prendre la parole aujourd’hui devant vous, sous la bannière de LSF (LYME SANS FRONTIERES) qui œuvre pour la reconnaissance de la maladie chronique de Lyme.

Dans le cadre de mon activité de médecin, je traite de nombreux patients atteints de maladies chroniques. …

Je vais donc vous parler :

1. du terrain

2. de la signification du terrain immunitaire dans la maladie de lyme

3. de la maladie de lyme dans les maladies auto-immunes.

PREMIERE PARTIE Le terrain immunitaire

I. Définition Le terrain est l'ensemble des composants qui assurent le fonctionnement de base de l’organisme. Quant au terrain immunitaire il est composé du système immunitaire qui est régulé par le système nerveux et glandulaire. Tout le monde connait sa fonction de protection mais peu de praticiens cherchent à l'exploiter vraiment.

II. Des examens utiles …

On verra que la connaissance du terrain immunitaire :

• permet de réduire les bilans médicaux car il désigne les prédispositions à explorer en priorité.

• apporte un début de réponse à la première question fondamentale y a-t-il infection ? Une question concernant Borrélia qui est souvent évacuée à tort par des tests de dépistages faussement négatifs.

Deuxième partie : Signification du terrain immunitaire dans la maladie de lyme

… Il faut savoir si :

• vous êtes bien armé contre l'infection,

• s'il y a dérèglement avec risque de complications auto-immunes. Ainsi il est possible de concevoir l'existence de processus d'inflammation tissulaire et ses conséquences fonctionnelles puis organiques.

Observons quelques exemples de marqueurs HLA qui nous guident sur la voie d'une solution outre le nécessaire traitement de l'infection.

Exemples :

Trouver chez un malade un marqueur B44 ou DR2 donne une signification rassurante. Ils sont en effet associés à une sensibilité plus vive tant au plan sensoriel qu'a son incidence psychologique. Ce qui

explique le niveau d’intensité des douleurs que vous ressentez. Ils sont présents chez 40% des sujets fibromyalgiques l'un ou l'autre.

Troisième partie La maladie de lyme dans les maladies auto-immunes

I. … Vous venez d'entendre que la maladie de lyme chronique est susceptible de perturber le système immunitaire dans un sens auto-immun. C'est une évidence dès lors que l'existence de la forme chronique de Lyme est admise… Ainsi pour tout malade ayant l'apparence de sclérose en plaque la maladie de Lyme sera envisagée seulement comme diagnostic différentiel.

Pour vous, croyant à votre réalité de lymé chronique vous pouvez donc bien évidemment admettre que votre infection soit une cause possible de complication auto-immune.

Je voudrais pourtant soutenir que oui la maladie de lyme est nichée au cœur de grandes maladies chroniques inflammatoires comme la sclérose en plaque et les polyarthrites chroniques évolutives.

Conclusion

Un jour viendra que par une étude suivie de plusieurs siècles, les choses actuellement cachées paraîtront avec évidence, et la postérité s'étonnera que des vérités si claires nous aient échappées. Sénèque

Notre système de santé est remis en question par la maladie de Lyme qui lui échappe. On est loin cependant au plan administratif d’en prendre acte.

Gageons que la dénonciation des erreurs et des carences du système finira par une évolution favorable. Il faut retrouver la considération du malade comme acteur de santé, placer le malade au centre du dialogue avec les médecins, car c’est bien de sa santé à lui qu’il s’agit. Promouvoir la prévention en amont de la médecine est à mon sens primordial. Faire participer le malade à la médecine, à la compréhension de ses soins, de sa pathologie aussi.

Il appartient aux malades, aux associations, aux médias, aux politiques et aux médecins qui pensent la même chose d’entrer dans ce courant de progrès quitte à bousculer un monde d’experts médicaux en retards d’une guerre

Commenter cet article