La perméabilité (ou hyperperméabilité) intestinale: schémas à l'appui.

Publié le par CYMONE

Bonjour

La perméabilité (ou hyperperméabilité) intestinale est un sujet sérieux qui devrait sensibiliser les malades aux intestins fragiles, comme les Colopathes, ou les Miciens par exemple. Voir mon post du 4 janvier 2015, où l’on peut lire dans le texte de Jean-Marc Dupuis : « La mort commence dans le côlon ».

Mais attention, pas d’affolement, seulement de la prudence, de la prévention, des bons traitements et surtout une bonne recherche des causes afin d’en guérir.

D’ailleurs si on trouve dans mes livres ce paragraphe écrit par le Dr Jean-Pierre Poinsignon « Les conséquences néfastes de la porosité intestinale : la première conséquence grave est d’ordre immunologique… La première barrière de défense rendue perméable est une porte ouverte aux maladies allergiques… On comprend maintenant mieux pourquoi les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (les MICI) – maladie de Crohn, en particulier – ont souvent des manifestations pathologiques articulaires et rhumatismales… Il faut ainsi se rendre à l’évidence : la qualité de nos articulations et de notre santé est liée à la qualité d’étanchéité de la membrane intestinale… La deuxième conséquence de la porosité intestinale est d’ordre toxicologique » c’est parce qu’il décrit bien ce qui se passe, quand les parois intestinales sont endommagées. Bien entendu et c’est essentiel pour mieux saisir les nuances, on y trouve aussi mes analyses personnelles en tant qu’ex-colopathe.

Si j’ai voulu commenter cet article de Santé Nutrition, c’et parce qu’il décrit dans le détail et scientifiquement ce qui se passe en nous quand l’intestin devient poreux. Je précise que les médecins peuvent s’en douter, mais font rarement les examens nécessaires pour le contrôler.

C’est la première fois que je tombe sur un article de cette qualité d’ailleurs.

Je précise aussi que les annotations sur les schémas étaient à l’origine en anglais et que j’ai été obligée de les traduire. (Si risques d’erreurs, ils devraient être minimes. Soyez indulgent quand-même.)

Vous constaterez que mes commentaires sont souvent complémentaires et parfois en opposition avec ceux de Santé Nutrition.

Mes commentaires commencent par ©, ceux de SANTE NUTRITION par SN

Bonne lecture et bonnes critiques.

Cymone

SN : 4 étapes pour guérir l’hyperperméabilité intestinale et les maladies auto-immunes

Santé Nutrition | 16 février 2016

L’hyperperméabilité intestinale ou syndrome de l’intestin perméable est une maladie qui prend un essor rapide et avec laquelle des millions de gens sont aux prises sans même en avoir pris conscience. A première vue, vous pourriez penser que l’hyperperméabilité intestinale n’affecte que le système digestif, mais en réalité, il peut conduire à de nombreux autres problèmes de santé.

Selon les recherches, la cause de vos allergies alimentaires, manque d’énergie, douleurs articulaires, maladies de la thyroïde, maladies auto-immunes et métabolisme lent pourrait provenir de la progression des symptômes de l’intestin perméable.

© Comme vous le savez, je suis guérie depuis fin 2009 de ma colopathie fonctionnelle ou SII.

Bien entendu mon corps s’est rétabli par étapes successives.

En effet, après le changement des 2 couronnes dentaires provoquant une électrolyse et donc un empoisonnement du système digestif, je n’avais plus de diarrhées et je pouvais vivre comme madame tout le monde.

Mais la candidose chronique dont j’étais atteinte pendant mes 20 ans de maladie, s’en est allée tout doucement, et il en est de même avec les parois de l’intestin, qui elles sont devenues de moins en moins perméables avec le temps.

J’ai aussi été affectée longtemps par des douleurs articulaires, qui ont diminué en intensité après la suppression de l’empoisonnement, mais aussi après avoir adapté un régime sans produits laitiers. (Voir des articles sur mon blog, pour mieux comprendre.)

Le manque d’énergie, il a cessé surtout brutalement avec la disparition des diarrhées et le début d’une nourriture variée comprenant des fruits et légumes (qu’il m’était impossible de consommer pendant la maladie chronique)

La maladie de la thyroïde : j’ai un minuscule nodule (non cancéreux) qui pourrait bien avoir été provoqué par le polymétallisme en bouche. J’ai lu des articles à ce sujet, et j’en ai parlé à mon médecin traitant qui pense que je n’ai sans doute pas tort ! Résultats ma glande thyroïde présente quelques dysfonctionnements minimes. Mais pour l’instant pas d’affolement. Ca fait des années que ça dure et apparemment ça n’évolue pas vraiment. Est-ce parce que la taille du nodule ne change pas ?

SN : Dans cet article, je vais décrire précisément comment vous pouvez guérir l’hyperperméabilité intestinale et surmonter les problèmes de santé qui vous ont affecté.

Qu’est-ce que l’hyperperméabilité intestinale ?

Pensez à la paroi de votre tube digestif comme à un filet avec de très petits trous qui ne permettent qu’à des substances spécifiques de passer. Votre muqueuse intestinale fonctionne comme une barrière interdisant le passage de plus grosses particules qui peuvent endommager votre système.

Voir schéma N°1

© voir mon diaporama « conférence » pour mieux comprendre ce qui se passe et la transmission des particules de métaux passant dans le corps, via le système sanguin.

SN : Lorsque quelqu’un a l’intestin perméable (souvent désignée comme la perméabilité intestinale accrue) le « filet » dans le tube digestif est endommagé, ce qui favorise la formation de trous encore plus grands trous dans ce « filet », et alors, des éléments qui normalement ne pourraient passer se retrouvent dans votre système intérieur.

Certains de ces éléments qui peuvent maintenant traverser la paroi comprennent les protéines comme le gluten, les mauvaises bactéries et les particules d’aliments non digérés. Les déchets toxiques peuvent également traverser la paroi intestinale et se retrouver dans le sang, provoquant une réaction immunitaire.

Voir schéma N°2

Symptômes et progression de l’hyperperméabilité intestinale

· Ballonnements

· Problèmes de thyroïde

· Fatigue

· Douleurs articulaires

· Problèmes de peau comme l’acné et la rosacée

· Problèmes digestifs

· Gain de poids

· Syndrome X

Voir schéma N°3

L’un des plus grands signes avant-coureurs que vous pourriez avoir l’intestin perméables – je vous recommande de faire un test de l’intestin perméable – peut être que vous éprouvez plusieurs sensibilités alimentaires.

Des protéines et des graisses partiellement digérées peuvent passer par votre muqueuse intestinale et dans votre circulation sanguine, provoquant ainsi une réaction allergique.

Cette réaction allergique ne signifie pas que vous allez avoir une éruption cutanée sur tout le corps, mais elle peut conduire à l’un des symptômes que j’ai décrits ci-dessus. Si rien n’est fait, cela peut conduire à des problèmes de santé plus graves comme la maladie inflammatoire de l’intestin, SCI (syndrome du côlon irritable), l’arthrite, l’eczéma, le psoriasis, la dépression, l’anxiété, les migraines, douleurs musculaires et fatigue chronique. (2, 3)

Selon le Journal of Diabetes, il existe un vaste ensemble de preuves montrant le syndrome de l’intestin perméable comme une cause majeure de maladies auto-immunes, y compris le diabète de type 1. (4)

Un autre problème de l’intestin perméable tient au fait qu’il peut provoquer un syndrome de malabsorption de minéraux et nutriments essentiels dont le zinc, le fer et la vitamine B12.

© Voilà, on y vient ! Moi j’avais une colopathie (ou SCI ou SII ou TFI) mais pas une MICI, bien que les médecins pensaient que ce pouvait être la maladie de Crohn, tant j’étais malade.

Mais je dois préciser que ce serait avant tout la colopathie qui aurait provoqué la perméabilité intestinale, et non l’inverse ! Et qu’à l’origine, ce serait les métaux nocifs qui auraient provoqué le SII.

La dépression, elle n’a pas réussi à m’atteindre. Cependant l’anxiété m’accompagnait très souvent et particulièrement quand je n’étais pas chez moi (travail, voyages, etc.)

SN : Quelles sont les causes de l’hyperperméabilité intestinale ?

Il y a quatre causes principales de l’intestin perméable :

  • Mauvaise alimentation
  • Stress chronique
  • Surcharge toxique
  • Déséquilibre bactérien (5)

Les composés les plus courants d’aliments qui peuvent léser votre muqueuse intestinale sont les protéines présentes dans les graines non germées, le sucre, les OGM et les produits laitiers.

Le problème des graines non germées est qu’elles contiennent de grandes quantités d’antinutriments ou bloquant les nutriments appelés phytates et lectines. Les lectines sont des protéines se liant au sucre qui agissent comme un système de défense naturelle pour les plantes qui les protègent contre les envahisseurs extérieurs comme les moisissures et les parasites.

C’est une bonne nouvelle pour les plantes mais une mauvaise nouvelle pour votre corps. Votre paroi digestive est recouverte de cellules contenant du sucre qui aident à décomposer votre nourriture. Les lectines gravitent vers ces zones et lorsqu’elles sont fixées à votre muqueuse digestive, elles attaquent votre intestin et provoquent une inflammation.

Voir schéma N°4

Les lectines et les aliments qui provoquent l’hyperperméabilité intestinale

Les lectines se trouvent dans de nombreux aliments, et pas seulement dans les graines, et consommées en petites quantités, votre corps s’en accommodera fort bien. Mais les aliments qui contiennent beaucoup de lectines posent davantage de problèmes. Parmi les lectines et les aliments qui entraînent l’intestin perméable se trouvent le blé, le riz, l’épeautre et le soja.

Faire germer ou fermenter les graines réduit les phytates et les lectines, rendant ces aliments plus faciles à digérer. Les OGM et les aliments hybrides ont tendance à être plus chargés en lectines, car ils ont été modifiés pour lutter contre les insectes. De plus, les céréales contenant du gluten peuvent endommager votre muqueuse intestinale et provoquer l’hyperperméabilité intestinale.

C’est pourquoi, pendant que vous soignez votre intestin perméable pour traiter une maladie auto-immune, il est essentiel d’éviter toutes les céréales et en particulier celles qui contiennent du gluten comme le blé. Lorsque votre intestin sera de nouveau sain, vous pourrez ajouter des graines fermentées et germées de temps en temps.

Le lait de vache conventionnel est un autre aliment qui peut causer l’intestin perméable. Le composé des produits laitiers qui peut nuire à vos intestins est la protéine de caséine A1. De plus, la pasteurisation détruit les enzymes vitales, ce qui rend les sucres comme le lactose très difficiles à digérer. C’est pourquoi je ne recommande que des produits laitiers de vaches, chèvres et brebis nourries à l’herbe, bio et non pasteurisés.

Le sucre est une autre substance qui cause des ravages sur votre système digestif. Le sucre alimente la croissance des levures, candida et mauvaises bactéries, ce qui va encore léser votre intestin. Les mauvaises bactéries créent en effet des toxines appelées exotoxines qui endommagent les cellules saines et peuvent perforer votre paroi intestinale.

© Comme je le disais plus haut, chez moi, la perméabilité intestinale a été causée par le SII, lui-même causé par le polymétallisme en bouche. Attention c’est très important de remettre les choses dans le bon ordre.

Mais comme nous sommes tous différents, nous pouvons envisager différentes causes selon les individus. (Pensez quand même à votre bouche, car elle est le premier organe du système digestif. Si elle contient des métaux nocifs et incompatibles entre eux, c’est par là qu’il faut commencer vos recherches.)

Les lectines : Quand j’étais colopathe et que je ne pouvais presque plus manger, je consommais du riz par obligation. Certes ça me callait un peu et ça diminuait les diarrhées (plus de 15/jour), mais en même temps ça ne devait pas être très bénéfique à la paroi intestinale ! J’en conviens, mais je n’avais pas le choix.

Le gluten : oui c’est déconseillé et en plus ça crée des inflammations. Si j’ai diminué sa consommation ce n’est qu’après ma guérison, alors que mon médecin traitant me disait que le gluten était mauvais pour tout le monde et d’avantage pour les patients aux intestins malades. Mais lorsque j’étais colopathe, je ne sentais pas la différence, alors que depuis ma guérison, je la sens ! Désormais je consomme du pain sans gluten (sarrasin, petit-épeautre, etc.)

Le lait de vache, et tous les produits laitiers (chèvre, brebis) sont à prescrire. Là aussi, quand j’étais colopathe, je ne sentais pas la différence, alors que depuis ma guérison, je la sens essentiellement au niveau de la sphère ORL !

Le sucre qui favoriserait les candidoses : C’est vrai essentiellement pour le sucre ajouté, mais ça l’est moins pour le fructose des fruits (fruits qui nous protègent des maladies, ne l’oublions pas). Les supprimer totalement, comme certains médecins le conseillent serait à mon avis une erreur.

Les candidoses sont souvent provoquées par des médicaments genre antibiotiques, anti-inflammatoires, antidépressifs. Si l’on prend des probiotiques en même temps que les traitements on diminue, ou on évite la candidose. Personnellement mes analyses médicales prouvent que je n’ai plus de candidose, même après la prise d’antibiotiques et même en consommant très peu de sucre ajouté et des fruits quels qu’ils soient !

SN : Autres facteurs qui causent l’hyperperméabilité intestinale

Stress chronique : il affaiblit votre système immunitaire au fil du temps, ce qui inhibe votre capacité à combattre les agents extérieurs comme les mauvaises bactéries et les virus menant à l’inflammation et la perméabilité intestinale. Pour réduire le stress, je recommande d’accorder une importance particulière à un bon sommeil, de vous réserver des moments de plaisir dans la semaine, du repos un jour par semaine, de la méditation par exemple, et de préférer la compagnie de personnes positives, inspirantes et joyeuses.

© Certes il faut l’éviter, mais ce n’est pas toujours facile ! Au travail, c’est souvent impossible. En famille ou entre amis c’est parfois difficile. Attention à ne pas accuser ceux qui nous entourent, de nous rendre malade ; car là on fait souvent fausse route. Quand j’étais colopathe, un médecin adepte du « tout psychosomatique » me demandait de chercher parmi mes relations, qui m’avait fait du mal. Heureusement que j’ai su relativiser, sinon je me fâchais avec tout le monde ! Et j’ai bien fait d’analyser les choses différemment, car les grands responsables c’étaient les métaux qui étaient dans ma bouche !

SN : Toxines : Nous sommes en contact avec plus de 80 000 produits chimiques et toxines chaque année, mais les pires offensives viennent des antibiotiques, des pesticides, de l’eau du robinet, de l’aspirine et des AINS (anti-inflammatoires). Je recommande de vous procurer un filtre de haute qualité pour éliminer le chlore et le fluor de l’eau, ou un distillateur, ou un osmoseur inverse, puis de rechercher des plantes ou complexes de plantes pour réduire l’inflammation de votre corps.

© Oui, il faut se méfier des traitements médicamenteux à effets secondaires graves et privilégier les plantes. (Voir mes différents posts)

Oui il vaut mieux manger sainement et donc bio, pour éviter au maximum les pesticides

SN : Dysbiose : Enfin, l’une des principales causes de la porosité intestinale est une condition appelée dysbiose, ce qui signifie un déséquilibre entre les espèces de bactéries bénéfiques et nuisibles dans votre intestin. Pour beaucoup, ce déséquilibre peut commencer à la naissance en raison d’une naissance par césarienne ou parce que la mère n’a pas eu une bonne santé intestinale elle-même. La sur-utilisation des antibiotiques, l’eau du robinet contenant du chlore et du fluor, et le manque d’aliments riches en probiotiques contribuent à ce déséquilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries.

© Lire mes post traitant le sujet. Voir articles publiés le 3 mars 2015 et le 9 juin 2015 par exemple.

SN : Intestin perméable et le cerveau

Je voulais également aborder rapidement la façon dont l’intestin perméable affecte le cerveau. Si vous avez déjà vu un enfant souffrant de l’autisme qui éprouve des sautes d’humeur, cela peut être causé par l’hyperperméabilité intestinale. Les régimes sans gluten et sans produits laitiers se sont révélés efficaces pour beaucoup d’enfants souffrant d’autisme car les protéines peuvent traverser l’intestin et ensuite entrer dans le flux sanguin et agir sur le cerveau de manière similaire à une drogue opioïde.

Voilà aussi pourquoi le syndrome de l’intestin perméable a été lié à d’autres troubles psychologiques comme l’anxiété, la dépression et le trouble bipolaire. Ainsi, dans de nombreux cas, si vous pouvez guérir vos intestins, vous pouvez guérir votre cerveau aussi.

© Certes, intestin et cerveau sont étroitement liés, et pas seulement par le biais du nerf vague. Regardez le diaporama de la conférence que j’ai faite l’an dernier à Châtel-Guyon ? (En haut de la page d’accueil, cliquez sur « CONFERENCE-COMPRENDRE » et vous apprendrez beaucoup de choses concernant les maladies neurodégénératives.

SN : Le Plan en 4 étapes pour guérir l’hyperperméabilité intestinale

La bonne nouvelle c’est qu’il y a une solution pour guérir l’intestin perméable efficacement. Il y a un processus en quatre étapes qui comprend :

  1. RETIREZ les aliments et les facteurs qui nuisent aux intestins
  2. REMPLACEZ par des aliments guérisseurs
  3. REPAREZ avec des suppléments spécifiques
  4. REEQUILIBREZ avec des probiotiques

© Avant tout, faites analyser vos parodontes et n’oubliez pas d’éliminer les métaux nocifs de votre bouche si vous en avez. (Changez certaines de vos prothèses dentaires.)

En parallèle, suivez le plan en 4 étapes prescrit ci-avant.

SN : Voici le protocole que j’ai utilisé pour mes patients depuis plusieurs années et qui les a aidés à obtenir des résultats incroyables.

Rappelez-vous, les meilleurs aliments à éliminer qui causent l’intestin perméable sont le sucre, les graines, la viande conventionnelle, les produits laitiers conventionnels et les aliments OGM. Les expositions toxiques majeures à éliminer sont l’eau du robinet, les pesticides, les AINS et les antibiotiques – mais rappelez-vous de toujours consulter votre médecin s’il vous en a prescrits ou bien allez voir un naturopathe.

Le régime alimentaire pour l’hyperperméabilité intestinale et 5 aliments pour guérir l’intestin

Si vous souffrez du syndrome de l’intestin perméable, voici les 5 aliments et les 5 suppléments qui vous permettront de retrouver votre pleine santé.

  1. Bouillon d’os – Le bouillon contient du collagène et les acides aminés proline et glycine qui peuvent aider à guérir les cellules endommagées de vos muqueuses intestinales. Beaucoup de mes patients ont fait une monodiète de bouillon d’os pendant 3 jours pour aider à guérir l’intestin perméable et guérir leur maladie auto-immune.

© Attention de n’utiliser que des produits bio. La maladie de Creutzfeldt-Jakob sévit encore puisqu’il y a encore des cas de vaches folles. La moelle osseuse des animaux était assez préoccupante semble-t-il.

J’ai fait ce genre de traitement avec des arrêtes de poissons.

SN :

  1. Produits laitiers crus fermentés et bio – contiennent des probiotiques et des AGCC (acides gras à courte chaîne : propionate et butyrate) qui peuvent aider à guérir l’intestin. Le kéfir fermenté, yaourt bio au lait cru, lait « amasai », beurre bio au lait cru, fromage bio au lait cru, sont quelques-uns des meilleurs.

© Attention, les laits des animaux sont faits pour leurs petits à eux. Ils peuvent être dangereux pour l’homme selon certains médecins. On conseille les yaourts au lait bio de brebis ou chèvre. Mais là encore, méfiance ; certaines personnes sont intolérantes (je ne parle pas d’allergie) sans le savoir.

SN : 3) Légumes fermentés – Contiennent des acides aminés qui équilibrent le pH intestinal et des probiotiques pour protéger les intestins. La choucroute, le kimchi et le kwas sont d’excellentes sources.

4) Noix de coco - Tous les produits à base de noix de coco sont particulièrement favorables à votre intestin. Les MCFA de la noix de coco (acides gras à chaîne moyenne) sont plus faciles à digérer que d’autres produits gras, ils sont donc bénéfiques pour l’intestin perméable. De plus, le kefir de coco contient des probiotiques qui soutiennent votre système digestif.

5) Graines germées -Les graines de chia, graines de lin et graines de chanvre germées sont d’excellentes sources de fibres qui peuvent favoriser la croissance des bactéries bénéfiques. Mais si vous avez l’intestin très perméable, il sera important pour vous de commencer à obtenir vos fibres dans les légumes cuits à la vapeur et de fruits doux.

© Attention, si vous avez souvent des diarrhées, ces graines là, favorisent le transit !

SN : De plus, les aliments qui ont des omega 3 sont bénéfiques en petites quantités : des aliments anti-inflammatoires tels que le boeuf bio et l’agneau bio nourris à l’herbe, et le saumon sauvage de pêche durable.

Top 5 des suppléments pour guérir l’hyperperméabilité intestinale

Il existe de nombreux suppléments qui favorisent votre santé digestive, mais je crois que les suppléments les plus bénéfiques pour l’intestin perméable sont la L-glutamine, les probiotiques, les enzymes digestives, le jus d’aloe vera, la quercétine, NAG (N-acétyl Glucosamine) et la racine de réglisse.

1) Probiotiques – Les probiotiques sont les suppléments les plus importants à prendre, car ils aident à reconstituer les bonnes bactéries et à évacuer les mauvaises bactéries. Je recommande de prendre des probiotiques dans les aliments et sous forme de complément. Je vois tout le temps des gens ne suivre qu’une partie du protocole de guérison de leur syndrome de l’intestin perméable en éliminant les irritants nuisibles. Mais ils négligent trop souvent de réintroduire les bactéries bénéfiques dans leurs intestins ce qui permet aux mauvaises bactéries de rester installées dans votre intestin.

Donc, ABUSEZ des aliments riches en probiotiques et prenez AU MOINS 50 milliards d’unités de probiotiques de haute qualité tous les jours.

– (une ou deux capsules au début de chaque repas). Veillez à ce que les aliments soient parfaitement digérés, afin de limiter le risque que les particules d’aliments et de protéines partiellement digérés n’endommagent votre muqueuse intestinale.

© Je prenais et je prends encore parfois le Lactibiane cnd (ex-candisis, qui comme son nom l’indique protège des candidoses chroniques, difficiles à éliminer) quand je suis traitée aux antibiotiques par exemple.

SN : 3) L-Glutamine – La L-Glutamine est essentielle pour tout programme visant à guérir l’intestin perméable. La poudre de glutamine est un supplément d’acide aminé essentiel qui est anti-inflammatoire et nécessaire pour la croissance et la restauration de votre muqueuse intestinale. La L-Glutamine offre l’avantage de protéger le revêtement de vos parois cellulaires et d’agir comme répulsif pour les irritants. Prenez-en de 2 à 5 grammes deux fois par jour. (6)

– La racine de réglisse est une plante adaptogène qui aide à équilibrer les niveaux de cortisol et à améliorer la production d’acidité dans l’estomac. DGL soutient les processus naturels du corps pour entretenir la muqueuse de l’estomac et du duodénum. Cette plante est particulièrement bénéfique en cas d’intestin perméable causé par un stress émotionnel. Prenez 500 milligrammes deux fois par jour. Pour cicatriser la muqueuse, il sera bénéfique aussi d’ajouter du curcuma et de l’argile verte.

5) Quercétine – La quercétine s’est également avérée efficace pour améliorer la fonction de la barrière intestinale en comblant les zones poreuses car elle favorise la création de protéines resserrant ces zones. Elle stabilise également les mastocytes et réduit la libération d’histamine, qui est fréquente dans l’intolérance alimentaire. De nouvelles études ont également montré son efficacité dans la guérison de la colite ulcéreuse. Prenez 500 milligrammes trois fois par jour avec les repas.

Note : il conviendra également de soutenir le foie qui peut être affecté, et de traiter la candidose si elle est diagnostiquée.

Si vous pouvez suivre le protocole ci-dessus, vous êtes assurément en très bonne voie de guérir vos intestins pour de bon.

La perméabilité (ou hyperperméabilité) intestinale: schémas à l'appui.
La perméabilité (ou hyperperméabilité) intestinale: schémas à l'appui.
La perméabilité (ou hyperperméabilité) intestinale: schémas à l'appui.
La perméabilité (ou hyperperméabilité) intestinale: schémas à l'appui.

Commenter cet article