le journal LIBERATION titre sur les labos SERVIER qui comme d'autres labos abusent des malades si vulnérables. Les colopathes sont aussi victimes de traitements abusifs.

Publié le par CYMONE

Les autorités sanitaires avaient accordé leur confiance à Servier pendant 40 ans, et l’escroquerie faite aux malades n’avais jamais été dévoilée ! La France a trainé pour réagir, elle s’est pris les pieds dans le tapis et soudain s’est écroulée ! En attendant cette révélation, les diabétiques ont fait péniblement leur régime, pendant que le labo s’engraissait en toute allégresse. Tout ça avec des politiques et des experts scientifiques qui fermaient les yeux sur une affaire trop juteuse à dénoncer !

Voilà où nous mène cette politique qui soit disant cherche des solutions pour combler le trou de la Sécurité sociale, mais aggrave les pathologies. Cette politique qui chaque année dé-rembourse honteusement les médicaments. Cette politique qui bride considérablement le nombre d’arrêts maladie soit disant pour causes d’abus de la part des patients ! Cette politique qui d’un côté sanctionne les malades, et d’un autre côté, autorise les abus liés aux grands lobbies industriels. La France est mal en point, elle souffre et n’a plus les moyens de se soigner ! La douleur, elle peut en faire son quotidien puisque dans cette même logique les calmants sont considérés comme des médicaments de confort et ne sont plus remboursés du tout par la sécurité sociale ! Aux pauvres l’inconfort aux riches le réconfort. Les pauvres n’auront que leurs yeux pour pleurer, les riches auront les sédatifs pour calmer leurs douleurs.

Extrait du livre "Colopathie-party...."

Commenter cet article