COLOPATHIE FONCTIONNELLE. CHATEL GUYON: conférence du professeur DAPOIGNY du 8 août 2013

Publié le par CYMONE

Cet été 2013 j’étais en cure à Châtel-Guyon. Puis 3 semaines plus tard j’assistais à la conférence du docteur Dapoigny. Plus de 200 personnes étaient à son écoute ! Il évoquait une disparition des symptômes chez 50 % des malades après 12 ans de colopathie en moyenne. Est-ce prometteur ? Il évoquait aussi les antidépresseurs comme traitements peut efficaces pour soigner la colopathie ! La colopathie ne serait donc pas forcément psychosomatique, comme on veut nous le faire croire trop souvent ! En épiloguant sur l’alimentation, il constatait à juste titre, je pense, que c’est au colopathe de déterminer ce qui lui convient ou pas. Il doit s’évaluer lui-même en essayant de varier le plus possible son alimentation afin d’éviter les carences. L’intolérance au lactose serait aussi tout à fait réelle pour certains malades. Quand aux ballonnements, il faudrait éviter les haricots en grain, les lentilles, les choux, les oignons…L’intolérance à certains aliments, signifierait clairement qu’il n’y a pas de colopathie avérée. Il a évoqué les FODMAP, ou aliments fermentables.…Lire la suite sur : http://colopathie-fonctionnelle-sii.blogspot.com

Sur le site www.antimauxdeventre.com on peut lire : Les FODMAP un effet de mode ou un nouveau traitement pour la colopathie fonctionnelle. L’apparition ou l’aggravation des symptômes digestifs chez les colopathes sont vraisemblablement plus liés à des problèmes, d’hypersensibilités ou d’intolérances alimentaires qu’à des problèmes d’allergies vraies. Ainsi, les aliments riches en graisses et/ou en glucides fermentescibles (FODMAP) seraient impliqués dans le développement de symptômes digestifs, voire extra-digestifs des colopathes. Les chercheurs se sont penchés sur les mécanismes d’actions de ces aliments. En ce qui concerne les lipides, les aliments gras sont maintenant prouvés pour exercer des effets sur la motricité et la sensibilité viscérale. Quant aux FODMAP, leur mécanisme impliquerait plus un dysfonctionnement de la fermentation (différente et/ou amplifiée par rapport aux sujets sains?) de ces substances alimentaires par la flore intestinale qu’un problème purement lié à la maldigestion ou la malabsorption de ces substances. De plus, les FODMAPs expliqueraient également pourquoi certains colopathes se sentent améliorés en suivant le régime sans gluten.

Dans les traitements possible, le professeur Dapoigny a aussi évoqué les cures thermales, les antispasmodiques, l’hypnose, l’acuponcture….

Parmi ceux qui se sont exprimés en fin de conférence, j’ai réussi à glisser quelques petites questions concernant les causes de la colopathie, qui à mon avis, n’ont pas été suffisamment citées et j’ai évoqué plus précisément les multi-métaux en bouches. L’incompatibilité de certains mélanges, et le phénomène d’électrolyse produite par les différents métaux. La salive en transportant des particules de métaux empoisonne le système digestif. Pourquoi la médecine ne s’intéresse pas à cette piste ? Le professeur Dapoigny m’a répondu, qu’en effet cette cause était connue cependant elle ne fait pas partie de son cursus universitaire. En conséquence il n’est pas contre, mais il ne peut l’évoquer scientifiquement.

En espérant qu'il y ait une suite à mes investigations.

Commenter cet article