Les traitements de la perméabilité intestinale, soignent de nombreux symptômes.

Publié le par CYMONE

 

Les traitements de la perméabilité intestinale, soignent de nombreux symptômes.

 

 

Bonjour

Lors de ma conférence du 28 juillet 2017 à Châtel-Guyon, j’ai évoqué bien des pistes pouvant être à l’origine des maladies chroniques intestinales. J’ai aussi ouvert une parenthèse sur les traitements de la perméabilité intestinale, et je vous ai cité entre autres solutions de prendre un complément alimentaire de L-glutamine, (L-G*) (qui est un acide aminé) avec l’accord de votre médecin bien-sûr. Ce serait très efficace ; cependant il ne faudrait pas acheter n’importe quoi. Il faut savoir aussi que certaines plantes comme l’aloe vera, le ginkgo biloba (prescrit récemment par mon médecin), le thé vert, la réglisse sont des aides précieuses.

Par ailleurs, et comme il semble difficile de savoir si nos intestins sont devenus poreux, on peut demander à son médecin des examens médicaux (EM*)

Mais auparavant, posons nous quelques questions ; notamment sur notre mode de vie.

En effet notre alimentation peut nous jouer des tours, alors que nous croyons bien faire ! Gluten, produits laitiers, sucres…devons-nous continuer d’en consommer autant ? Ne nuisent-ils pas à notre santé même si certains médias nous encouragent à continuer ?  L’article de SANTE NATURE INNOVATION du 21/07/2016, nous prouverait le contraire ! De même que nous pouvons aussi nous inquiéter à propos nos médicaments comme les antibiotiques ou anti-inflammatoires pris trop souvent et en trop grande quantité ! Toutes ces erreurs seraient à l’origine de l’hyperperméabilité intestinale que nous ignorons généralement. Et pourtant le malaise s’installerait insidieusement alors que nous ne changeons rien à notre mode de vie. Dommage !

Dommage d’être aussi buté ! Car faire une croix sur nos petits caprices alimentaires, n’est pas si compliqué et ça apporte tellement de bien être.

Le sevrage peut se faire en douceur ; au début, on peut trouver quelques astuces pour remplacer les produits à éliminer.

Bien sûr il faudra aussi compenser les carences alimentaires que ces régimes provoquent. Exemple, le manque de calcium animal sera remplacé par du calcium végétal, etc. (Parlez-en à un bon médecin, genre homéopathe/naturopathe)

Bonne lecture et bonnes analyses.

Cymone

PS J’ai glissé quelques commentaires au milieu des articles. Ils commencent par ©

L’image est prise sur le site « CLES DE SANTE » http://clesdesante.com/article-31263230-html/

Un site merveilleux, à découvrir ou redécouvrir.

 

(L-G*)

Par ailleurs, il me semble que lorsque j’étais malade, mon médecin m’avait prescrit de la L-glutamine de chez SOLGAR ! Or elle serait déconseillée par « vivre avec un côlon malade » (voir ci-dessous). Il privilégie celle de SOURCE NATURAL qui est 100% de la glutamine et rien d’autre !

Donc la différence entre les diverses L-glutamine, elle serait écrite sur l’étiquette du produit ! Faites des comparaisons en regardant surtout si la glutamine de votre produit est à 100% ou s’il y a des produits rajoutés comme de la cellulose végétal, de la cellulose microcrystalline, du stéarate de magnésium (mauvais !!), de l'acide stéarique, par exemple.

https://vivreavecuncolonmalade.blogspot.fr/2016/03/l-glutamine-reparer-permeabilite-intestins-leaky-gut.html

« Après avoir fait les frais de ces produits marketings à base de glutamine, je me suis tournée donc vers une L-glutamine pure : J'ai donc acheté en magasin pour sportif un pot de L-glutamine (car je rappelle que la L-glutamine est très connue des sportifs, pour augmenter leur masse musculaire - rassurez-vous, si vous ne prenez que de la glutamine à dose de 5 grammes maximum, vous n'aurez - vous - aucun effet de muscle, car il faut en prendre au moins dans les 10 à 20 grammes pour commencer à prendre des muscles, et puis faut faire de la sèche aussi !! bref, vous en êtes loin, ah ah!!). Donc dans le magasin d'achat de complément pour sportifs, j'ai acheté de la L-glutamine en poudre : ERREUR ERREUR, j'ai réagi à cette glutamine comme avec du gluten !

… j'ai fini par trouver 2 glutamines que je tolère :

  1. La L-glutamine de chez Solgar
  2. et la L-glutamine de chez Source Naturel

Ces 2 L-glutamine sont certifiées sans gluten, sans lactose, sans OGM, et sans aucun allergène.

  • j'ai enfin trouvé une glutamine en poudre, sans aucun excipient, certifiée de très très bonne qualité et que je tolérais parfaitement (d'ailleurs je crois que c'est la seule glutamine en poudre ou en gélules que mon corps tolère à 100% sans aucune douleur !!!). 

Il s'agit de la L-glutamine de la marque Source Naturals, …


Pour commander cette L-glutamine en poudre de Source Naturals que je prends, je vous mets le lien, c'est ici :
Source Naturals - Free Form L-Glutamine en poudre 100 gr


La boîte ne contient que de la L-glutamine, 100% glutamine et rien d'autre !
Et certifié sans gluten, sans OGM, sans oeuf, sans levure, sans soja, sans gluten, sans aucun excipient.

http://www.julienvenesson.fr/la-l-glutamine-diminue-la-permeabilite-intestinale-des-sportifs/

La L-glutamine diminue la perméabilité intestinale des sportifs

17 juillet 2014

par Julien Venesson

Sports

La L-glutamine est un acide aminé très populaire en complément alimentaire. Il est principalement vendu pour diminuer le catabolisme musculaire et accélérer les gains de masse musculaire mais ces allégations sont basées sur des études faites en laboratoire sur des rats ou avec l’utilisation d’injections. Ces conditions sont très différentes d’une situation réelle dans laquelle toutes les études ont conclu à l’inefficacité de la glutamine. En revanche un autre effet de la L-glutamine est bien démontré, c’est sa capacité à diminuer la perméabilité intestinale. Il s’agit d’un phénomène important dans le traitement de nombreuses maladies comme les maladies auto-immunes ou les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique) mais aussi pour de nombreux sportifs d’endurance qui sont victimes de troubles digestifs (ballonnements, diarrhées) après des efforts prolongés. Une nouvelle étude qui a comparé la L-glutamine (0,9 gr par kilo de poids corporel, soit 63 gr pour un individu de 70 kilos, la dose la plus élevée connue qui ne provoque pas d’effet secondaire) à un placebo pendant 7 jours avant une course sur tapis a montré que la L-glutamine prévenait la perturbation des jonctions serrées, responsable de l’augmentation de la perméabilité intestinale. A noter que les bénéfices de la glutamine pour les intestins sont perceptibles dès 2 gr par jour en utilisation chronique. Pour de meilleurs résultats, en particulier en cas de problème de santé, il est recommandé de supprimer les aliments qui perturbent le plus fortement la perméabilité intestinale : gluten, produits laitiers et pommes de terre.

http://www.antiageintegral.com/anti-age-revitalisation/digestion/votre-intestin-est-il-une-passoire

Certaines substances aident la réparation de la muqueuse comme : la glutamine, le butyrate… Des antioxydants peuvent aussi être utiles.  Les enzymes digestives (et les produits fermentés qui en contiennent : kéfir, miso, tempeh, choucroute, kombuchu…)  peuvent avoir leur place ici, surtout qu’elles sont moins bien fabriquées par les organes digestifs quand l’âge avance.

Les probiotiques sont également intéressants pour rééquilibrer la flore intestinale, le plus souvent perturbée en cas de porosité intestinale.

Nous ne ferons pas un chapitre sur le traitement du leaky gut ici mais dans un futur article. Notons juste que certaines plantes ont des propriétés « imperméabilisantes » sur la paroi intestinale. Citons en particulier : l’aloe vera, le ginkgo biloba, le thé vert, la réglisse… Elles sont bien connues en médecine ayurvédique.

(EM*)

https://www.soignez-vous.com/analyses/les-analyses-qui-revelent-l-hyperpermeabilite-intestinale

Deux tests permettent de diagnostiquer une hyperperméabilité intestinale.
 

  • Le test de perméabilité intestinale

Le principe de ce test est simple. Il est basé sur le fait que certaines molécules ne sont pas ou peu métabolisées dans l’organisme, ce qui permet de les retrouver inchangées dans les urines. Le test utilise deux types de substances : le lacticol et le mannitol parce que leur taille est différente et donc leur absorption par la paroi intestinale utilise des mécanismes différents : l’un passe entre les cellules de l’intestin, alors que l’autre doit traverser les cellules intestinales pour être absorbé. Cette distinction permet de déterminer la taille des molécules étrangères qui entrent dans l’organisme. Cela indique aussi l’importance de la détérioration de la muqueuse intestinale.

Le test de perméabilité intestinale est donc un test différentiel qui compare l’élimination urinaire du lacticol (grosse molécule) et du mannitol (petite molécule).  

  • Le dosage des peptides urinaires

Les peptides sont des fragments de protéines alimentaires incomplètement digérées dans le tube digestif. Le dosage des peptides urinaires s’intéresse donc pour sa part à la digestion des aliments et à leur absorption.

Une quantité importante de peptides dans les urines indiquera l’existence d’une mauvaise digestion des aliments mais aussi d’une forte perméabilité intestinale. 

  • Ce qu’il faut lire

Le praticien vérifie tout d’abord le rapport lacticol / mannitol. Car plus le pourcentage est élevé, plus l’atteinte de la paroi intestinale est importante.

Il est possible, en cas de doute, d’affiner le résultat en demandant les clairances (élimination en un temps déterminé) du lacticol et du mannitol afin d’avoir un résultat encore plus précis et fiable.

  • Ces examens non remboursés sont réalisés par des laboratoires spécialisés.
  • Le rapport lacticol / mannitol est normalement augmenté jusqu’à 3,5 % chez les nourrissons de moins de 6 mois. 
  • Devant certaines maladies comme une fibromyalgie, une fatigue chronique, une hyperactivité, une polyarthrite, une maladie de crohn, une dépression, une psychose… il est possible d’évoquer une maldigestion comme en étant l’origine. Le dosage des peptides urinaires permettra de le confirmer : plus le taux de ceux-ci sera élevé, plus la maldigestion et les désordres intestinaux sont importants. 
  • D’autres examens complémentaires peuvent être demandés : test Indican, test CanDia 5, bilan des intolérances alimentaires, coproculture détaillée… 

 

SN :

 

Vos intestins sont-ils troués ??


Chère lectrice, cher lecteur,

Un nombre stupéfiant de maladies sont causées, à l’origine, par un problème de trous dans les intestins, et les gens ne s’en rendent pas compte !
Les médecins appellent ça le problème des intestins « hyperperméables » (« leaky gut syndrome » en anglais).
Migraine, douleurs articulaires, maladies auto-immunes, dépression, maladies cardiovasculaires, fatigue chronique : toutes ces maladies peuvent être déclenchées ou aggravées par des problèmes d’intestin.
Je vais vous parler des causes et des solutions.
Mais avant cela, un peu d’anatomie :

Notions essentielles à connaître sur vos intestins

Les cellules élémentaires des intestins sont appelées « entérocytes ». Entre chacune de ces cellules se trouve un espace appelé « jonction serrée ».
Comme leur nom l’indique, les jonctions serrées doivent être serrées. Elles sont là pour filtrer le contenu des intestins et ne permettre que le passage de l’eau, des nutriments, des électrolytes (potassium, magnésium…) dans le sang.
Mais les intestins sont autant là pour laisser passer les éléments nutritifs que pour nous protéger des substances dangereuses : particules de nourriture non digérées, bactéries intestinales, toxines, leur rôle est alors de faire barrage.
Malheureusement, comme toute mécanique complexe, la barrière intestinale peut se dérégler. Des petits « trous » peuvent se former dans vos intestins parce que les jonctions serrées se desserrent. Des molécules passent dans votre sang alors qu’elles n’ont rien à y faire.
À ce moment-là, c’est le début des ennuis. Car ce problème peut provoquer les maladies les plus variées, et les plus graves.

 

Comment l’hyperperméabilité intestinale provoque des maladies

Lorsque les jonctions serrées s’élargissent et forment de petits trous dans l’intestin, des protéines ou des bactéries passent dans le sang. Plusieurs mécanismes peuvent se déclencher, et provoquer des maladies :
Le premier de ces mécanismes est une réaction immunitaire. Le corps essaye d’attraper ces molécules et de les détruire pour les évacuer. Pour cela, il provoque une inflammation. Selon l’endroit où se trouvent les corps étrangers, l’inflammation peut se produire dans les articulations, le foie, les artères.
C’est alors que se déclenchent ou s’aggravent l’arthrose et les maladies coronaires (les artères qui irriguent le cœur).
Le second mécanisme est une maladie auto-immune.
Voici comment cela fonctionne : certaines protéines de nourriture ressemblent beaucoup aux protéines de nos organes. En essayant de les attaquer, notre système immunitaire attaque aussi les organes semblables.

 

© voir mon article du 29/09/2016 « Guérir votre INTESTIN en appliquant les règles du bon sens. Est-ce oui ou non une maladie AUTO-IMMUNE ? Tout comprendre. »



SN

 

Par exemple, il a été montré que des morceaux du gluten, une protéine du blé, ressemblent beaucoup aux protéines de notre glande thyroïde. Si vous avez l’intestin hyper-perméable et que du gluten passe dans votre sang, votre système immunitaire va réagir en attaquant le gluten… et en attaquant votre glande thyroïde.
C’est pourquoi la maladie de Hashimoto, qui est une hypothyroïdie provoquée par la destruction de la glande thyroïde, est fortement corrélée avec la consommation de gluten. Inversement, les personnes souffrant de cette maladie connaissent souvent une rémission quand elles se mettent au régime sans gluten.

 

© voir mon article 02-04-2016 « hyperperméabilité intestinale… »

 

SN

Autres maladies associées à l’hyperperméabilité intestinale

D’autres maladies graves sont associées aux intestins hyperperméables : le diabète de type 1, le syndrome du côlon irritable, la maladie cœliaque, la sclérose en plaques, l’asthme.

L’insuffisance cardiaque est liée à la présence de bactéries et de toxines intestinales dans le sang. Une étude a montré que les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque ont 35 % de perméabilité intestinale en plus.

L’intestin hyperperméable peut aussi déclencher de l’acné, des démangeaisons, de la couperose, des maux d’estomac, des maux de tête et de la fatigue.

© Vous vous reconnaissez dans cette liste ? Alors commencez par le début, demandez à votre médecin d’effectuer des examens médicaux.

 

Les causes des trous dans l’intestin

Les maladies citées ci-dessus, et qui sont potentiellement liées à un problème de perméabilité des intestins, font partie des maladies « émergentes » dont la fréquence a beaucoup augmenté ces dernières décennies.

Et en effet, le mode de vie et l’alimentation moderne sont directement responsables de ces problèmes d’intestins « troués ».

Les principaux coupables sont :

  • Les blés modernes et la farine blanche hautement raffinée 
  • Les protéines du lait de vache
  • Les pommes de terre et les aliments épicés (piment, poivre)
  • L’alcool 
  • Les médicaments comme les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (ibuprofène et aspirine) et les antibiotiques 
  • Le stress, aigu ou chronique

Le gluten favorise la production de zonuline, une hormone qui augmente la perméabilité intestinale.

La protéine du lait, appelée caséine, est irritante pour l’intestin et accroît la perméabilité intestinale.

Le sucre et les glucides raffinés peuvent augmenter la perméabilité intestinale en augmentant la résistance à l’insuline des cellules des intestins. Une cellule résistante à l’insuline n’absorbe plus tout le sucre dont elle a besoin pour fonctionner. Elle souffre et finit par mourir, ce qui provoque des trous dans la paroi intestinale.

(la suite ci-dessous)

© Vous continuez de consommer du gluten ? Celui du pain et des viennoiseries (cuit à des températures plus élevées que les pates alimentaires par exemple) est le plus nocif car il cuit à plus de 200°. Faites comme moi, commencez par supprimer les gâteaux, mais aussi le pain contenant du gluten.

Perso, depuis ma guérison de la colopathie (fin 2009) je ne consomme plus aucun produits laitiers car ils me provoquent des inflammations au niveau de la sphère ORL. Ce régime alimentaire serait aussi valable pour les inflammations intestinales.

Je n’ai jamais consommé beaucoup d’alcool non plus. Et je m’en porte bien.

Je fuis les anti-inflammatoires comme la peste et évite au maximum les antibiotiques. Si besoin je prends des gélules de Lapacho

 

 

 

 

SN

Annonce spéciale

Soignez 91 maladies majeures en changeant votre alimentation

L'alimentation sans lait et sans gluten permet de soulager 91 maladies majeures parmi lesquelles les maladies auto-immunes (psoriasis, sclérose en plaques, polyarthrite, thyroïdite de Hashimoto), les allergies, l'asthme, l'arthrose, les maux de tête, les dépressions, les insomnies et, bien sûr, les troubles gastriques et intestinaux.

D’expérience, il est difficile de se lancer tout seul dans la cuisine sans lait sans gluten. Acheter un livre de recettes ne suffit pas. 

 

Pour y arriver, appuyez-vous sur un guide compétent : Benjamin Dariouch a formé 8 000 personnes avec son programme Se régaler sans lait sans gluten (détails ici).

 


Suite de la lettre de ce jour :

Le Roundup (glyphosate) pourrait être une autre cause de perméabilité intestinale. Il agirait comme un antibiotique, tuant les bactéries dans l’intestin et provoquant une « dysbiose » (perturbation de l’équilibre de la flore intestinale). Mal protégée par les bactéries, la barrière intestinale serait davantage soumise aux agressions, provoquant un élargissement des jonctions serrées.

© Là on parle de pesticides ou herbicides utilisés dans l’agriculture non-bio. Alors attention DANGER ! Même si vous n’accordez pas une confiance absolue dans le bio, on pourrait dire que généralement il est moins pire que le non-bio !

Que faire ?

Alors que faire ?

La première chose à faire est de prendre conscience du problème. Ecoutez les signaux que vous envoie votre corps. Si vous remarquez des symptômes provoqués par vos repas, vous avez presque certainement un problème intestinal.

Si vous avez une maladie auto-immune ou un des problèmes de santé mentionnés dans cet article, vous pouvez envisager des mesures pour restaurer l’intégrité de votre barrière intestinale.

  • Arrêtez le blé, les pommes de terre, les épices qui brûlent.
  • Réduisez votre niveau de stress, si nécessaire en changeant de métier ou en déménageant.
  • Réduisez ou éliminez votre consommation de sucre et d’alcool.
  • Arrêtez les médicaments antidouleur.
  • Mangez des aliments bio qui n’ont jamais été en contact avec le Roundup.
  • Mangez du bouillon de poule (cuisiné avec la carcasse d’un poulet) ou du bouillon de bœuf (avec des os à moelle). Vous ferez ainsi le plein de collagène.
  • Prenez un complément alimentaire de glutamine, un acide aminé essentiel, qui entre dans la composition des entérocytes (les cellules de l’intestin), et accélère la régénération.
  • Mangez des aliments fermentés : choucroute, kéfir, cornichons. Ce sont de gros pourvoyeurs de probiotiques, des bactéries qui vont venir renouveler et renforcer votre flore intestinale.
  • Vous pouvez faire encore plus avec de bons probiotiques sous forme de compléments alimentaires : prendre les souches Saccharomyces boulardii, Lactobacillus caseii Var GG. Il a été montré qu’elles sont efficaces dans le traitement de la diarrhée ; de plus, des données expérimentales suggèrent qu’elles stimulent les sécrétions d’un composant immunologique essentiel de la barrière intestinale, les SIgA [1].

© Pour comprendre « SIgA » voir le site :

http://www.r-biopharm.com/wp-content/uploads/3979/G09035_RIDASCREEN_sIgA_2014-10-21_FR.pdf Pour usage diagnostique in vitro. RIDASCREEN® sIgA est un test immunoenzymatique destiné à la détermination quantitative des IgA sécrétoires (IgAs) humaines dans des échantillons de selles.

SN

  • Prenez également un complexe de vitamines B, de la vitamine D et du zinc en complément alimentaire.

Pour aller plus loin sur le problème des intestins « troués », je vous recommande la page suivante, sur le site de la Fondation pour la médecine intégrative. Attention, c’est en anglais : http://www.mdheal.org/leakygut.htm
Mais c’est le compte-rendu le plus complet que je connaisse. L’accès est gratuit.

En espérant que cela pourra vous aider.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Source :

[1] Buts, J.-P., et al., Stimulation of secretory IgA and secretory component of immunoglobulins in small intestine of rats treated with Saccharomyces boulardii. 1990.Eibl, M.M., et al., Prophylaxis of necrotizing enterocolitis by oral IgA-IgG: review of a clinical study in low birth weight infants and discussion of the pathogenic role of infection. J Clin Immunol, 1990. 10(6 Suppl): p. 77S-79S.
Siitonen, S., et al., Effect of Lactobacillus GG yoghurt in prevention of antibiotic associated diarrhoea. Ann Med, 1990. 22(1): p. 57-9.

******************************

Commenter cet article