SEMIOLOGIE INTESTINALE. Suite avec les EXPLORATIONS RADIOLOGIQUES.

Publié le par CYMONE

Bonjour

 

Vendredi 2 décembre je vous disais que j’avais découvert sur le NET, un site riche d’informations concernant nos intestins, leurs symptômes et leurs signes cliniques traduisant des lésions ou des troubles.

 

J’ai déjà abordé les diarrhées, la constipation, et le 9 janvier 2017 j’avais abordé les explorations endoscopiques ; ci-joint ce jour, 2 diapositives les illustrant. Aujourd’hui j’aborde les EXPLORATIONS RADIOLOGIQUES.

 

Attention, et je le précise à nouveau, le document de la faculté de médecine de Lyon est une étude. Il ne faut donc pas en tirer des conclusions trop hâtives sur vos symptômes ; cependant il peut vous aider à mieux les comprendre et à mieux collaborer avec votre médecin.

 

Donc ne perdez pas de temps, soyez un patient expert.

 

Mais revenons à nos moutons.

C'est-à-dire à la SEMIOLOGIE INTESTINALE étudiée par le Dr Pascal Sève et le professeur Christiane Broussolle.

 

Vous trouverez ci-joint, un double du diaporama que la faculté de Lyon a mis en ligne. Vous pouvez aussi le consulter directement en cherchant ce document : ETUDES%20%SII20%MICI20faculté%de20médecine%Lyon-Sud.pdf

Merci à la faculté de médecine de Lyon-Sud, de nous informer avec autant de précisions.

Par respect du bien d’autrui, leurs diapos restent intactes, c'est-à-dire que si j’ai quelques commentaires à faire, c’est ici, dans ce courrier d’accompagnement.

 

Mieux avisé, mieux informé, vous avancerez avec votre médecin dans la bonne direction et pourquoi pas vers la guérison. Enfin c’est ce que je vous souhaite.

 

Cordialement

Cymone

 

En résumé, vous trouverez donc :

Pages 12 et 13, deux diapositives illustrant les explorations endoscopiques

Page 14, les explorations radiologiques :

- Chographie abdominale ; exemple abcès péri-sigmoïdien

- Transit du grêle ; analyse de la morphologie des anses jéjunales et iléales

- Lavement baryté ou à la gastrografine

- Scanner abdomino-pelvien et colo-scanner

- IRM du pelvis ; exemple extension d’un cancer rectal

- Vidéocapsule ; comme l’enregistrement des images de l’intestin grêle par une capsule ingérée par le patient.

Voir aussi le site : http://www.hepato-gastroenterologues-nantes.fr/explorations-examens/capsules-endoscopiques/exploration-endoscopique-de-lintestin-grele-par-video-capsule

C’est une sorte d’appareil photo numérique capable de prendre de 2 à 8 images par seconde et de les envoyer par ondes radio vers des capteurs cutanés reliés à un boîtier-enregistreur. La petite taille de la vidéo-capsule (26 x 11 millimètres, pour un poids de 3,7 grammes) permet de l’avaler sans difficulté.

Elle va progresser au travers de tout l’appareil digestif (de l’œsophage au rectum), sous l’effet des contractions normales de l’intestin. L’ensemble des images réceptionnées forme un film d’au moins 50.000 images qui pourra être lu ultérieurement par un médecin.

 

Page 15 une photo du jéjunum et une photo de l’iléon

(Vous pouvez repérer toutes ces parties de l’intestin en vous reportant à l’article du 9 janvier 2017 : image ENTEROSCOPIE)

Voilà, je crois avoir à peu près balayé l'essentiel de la page 12 concernant les explorations radiologiques.

Petit rappel : le diaporama de la faculté de médecine de Lyon-sud comprend 41 pages.

Je vous propose de le consulter attentivement, à votre tour, car je vous ai simplement cité les grands titres.

Cymone

Commenter cet article