L’hypnose pour lutter contre la douleur et la maitriser. UNE BONNE ANNEE avec la SANTE

Publié le par CYMONE

Bonjour

 

L’hypnose pour lutter contre la douleur et la maitriser ; il parait que ça marche très bien ! Mais tout dépendrait de l’hypnotiseur selon une connaissance atteinte du SII (ou colopathie)

Les douleurs s’estomperaient, disparaitraient, pendant la séance, mais aussi après et pendant quelques temps encore !

 

Et si vous appreniez à maitriser vos pensées ?

 

En lisant le magazine AVANTAGES je suis tombée sur un article intéressant : « MEDECINE DOUCE. LE CERVEAU MON ALLIE SANTE ». Gérer nos douleurs, s’auto-guérir, sont les maitres mots de cet article écrit par Laura CHATELAIN.

 

Afin que vous vous fassiez votre propre opinion, je le joins à mon post.

Globalement les mots clés sont : « Se soigner sans aucun médicament. Douleurs ponctuelles ou chroniques. Lombalgies, fibromyalgie, neuropathies, Parkinson, dépression, AVC, autisme, sclérose en plaques… Une zone lésée ne fait mal que parce que le cerveau analyse le signal et envoie le message de douleur. A l’inverse les circuits de la douleur peuvent être neutralisés. Lorsqu’une zone du cerveau est lésée, une autre prend le relais. Hypnoses et pensées positives. Pouvoir des images mentales. Contrôle des hormones sécrétées, celles provoquées par le stress et celles provoquées par la détente, la quiétude. » Etc.

 

Auparavant je vous mets aussi en lien avec le site « l’Hypnose et la douleur » afin de vous faire d’autres opinions et de les associer éventuellement.

 

Bonne lecture et bons commentaires

 

Et surtout BONNE ANNEE 2017

Cymone

 

L'Hypnose et la Douleur

http://www.medecines-douces.com/resources/hypnose-douleur/hypnose_douleur.htm

 

L'apport de l’hypnose clinique dans le cadre de la douleur chronique et de la douleur aiguë nous montrent aujourd'hui l'importance de cet outil thérapeutique de 1er ordre.

Hélas, on ne peut que déplorer de le voir encore si peu utilisé dans toutes les consultations anti-douleurs, même si elle est de plus en plus utilisée en chirurgie dans les blocs opératoires, les centres de la douleur, en dentisterie et en médecine d'urgence. .

Au cours des consultations d’hypnose ericksonienne, nous apprenons au patient la pratique de l'auto-hypnose, pour lui permettre de gérer, de réguler la perception douloureuse et de lui redonner le pouvoir sur son trouble et donc une certaine autonomie.

Le Dr Jean GODIN écrivait dans son livre "La Nouvelle Hypnose" :"L'hypnose traditionnelle, assimilée à la suggestion qui a vite fait l'objet de réticences de la part des praticiens et des patients, a été profondément repensée par les chercheurs contemporains. Psychiatre américain, Milton Erickson, en particulier, en a élaboré une nouvelle conceptualisation.

Privilégiant le fonctionnement inconscient, la nouvelle hypnose utilise le langage pour mettre en route des chaînes d'associations psychologiques et ainsi mobiliser des structures psychiques jusqu'alors figées.

Contrairement à l'hypnose traditionnelle qui se contentait de prendre les symptômes de front en suggérant des comportements inverses, elle suscite de véritables réaménagements psychologiques permettant de faire l'économie des symptômes."

Grâce à l'hypnose, le patient va trouver la capacité de modifier des perceptions, et la capacité de contrôler des fonctions physiologiques habituellement involontaires.

 

 

 

 

 

L’image est réalisée avec des images prises sur le NET et dont voici les liens : http://images.google.fr/imgres?

 

imgurl=http%3A%2F%2Fimages.freeimages.com%2Fimages%2Fpremium%2Fpreviews%2F4873%2F48738226-head-side-view-brain-gears-drawing.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Ffr.freeimages.com%2Fpremium%2Fhead-side-view-brain-gears-drawing-1220208&h=440&w=440&tbnid=XqzvfOpfEeFLbM%3A&vet=1&docid=Laoxo1R54jirSM&ei=k8pkWJ2QE8rPa5_BqcAP&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=2713&page=3&start=89&ndsp=41&ved=0ahUKEwjdpbmg_5jRAhXK5xoKHZ9gCvg4ZBAzCAgoBjAG&bih=750&biw=1600

https://www.google.fr/search?q=smiley+trinquer&biw=1600&bih=750&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&sqi=2&ved=0ahUKEwjah_vJgJnRAhVDvRoKHQ0UCegQsAQIGQ

Commenter cet article