Si vous étiez tout simplement affecté par des vers ou parasites intestinaux ?

Publié le par CYMONE

Bonjour

Vous avez souvent mal au ventre, des ballonnements, des gaz.

Vous avez des fringales excessives. Ou bien vous avez moins d’appétit, ce qui entrainerait une perte de poids, des douleurs d’estomac…


Votre transit fonctionne mal, constipation, diarrhée, et peut-être du sang dans les selles ?

Vous avez souvent des nausées et parfois des vomissements ?

Vous faites des infections à répétition ?

Votre médecin évoque les symptômes du syndrome du côlon irritable, mais si vous étiez tout simplement affecté par des vers ou parasites intestinaux ?

Avez-vous fait les examens nécessaires pour le savoir ?


La peau vous démange et vous avez des éruptions cutanées ?

Vous avez des douleurs musculaires, ou articulaires.

Tout ceci pourrait entrainer beaucoup de fatigue, et un épuisement constant. Anxiété, dépression, troubles du sommeil viendraient aussi se greffer là-dessus ?

Alors, si vous essayiez de comprendre tous ces symptômes avant de suggérer à votre médecin d’envisager la piste éventuelle des parasites intestinaux ?

Bien évidemment ces parasites ne nous sautent pas dessus aussi facilement, surtout lorsque notre environnement habituel ne manque pas d’hygiène.


Mais si vous voyagez (ou avez voyagé) dans des pays pauvres où le manque d’hygiène est crucial, vous pouvez être confronté à ces parasites, surtout si vous avez un système immunitaire faible.

N’oubliez pas non plus le phénomène de transmission (eau, aliments) et de contagion entre les personnes.

Pas d’affolement, il suffit de faire un test des selles ! Si le résultat est positif, il faudra traiter, puis s’appliquer à avoir une hygiène alimentaire en conséquence.

Si le résultat est négatif, c’est tant mieux ! Cependant n’oubliez pas de consommer des aliments protecteurs.

Dans cet article de SANTE-NUTRITION vous trouverez de quoi vous renseigner à tous les niveaux : symptômes fréquents, examens et traitements médicaux, aliments conseillés, etc.

Bonne lecture, bons commentaires et surtout bonne collaboration avec votre médecin traitant.

Cymone

SANTE-NUTRITION :

Comment savoir si vous avez des parasites intestinaux et que faire pour s’en débarrasser

7 octobre 2015

Il y a une idée fausse selon laquelle les parasites intestinaux n’existent que dans les pays sous-développés. En effet, ils y sont plus répandus, mais ils sont beaucoup plus fréquents qu’on ne le pense dans les pays développés aussi. Ce n’est pas très agréable de savoir que vous êtes l’hôte d’une colonie de parasites intestinaux, mais vous n’êtes pas le seul. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, plus de 3 milliards de personnes souffrent d’un type de parasite intestinal, et toutes ces personnes ne vivent pas dans les pays sous-développés et pauvres.

Que sont les parasites intestinaux?

Les parasites en général sont classés en plusieurs groupes, mais les deux principaux types de parasites intestinaux sont les helminthes et les protozoaires. Les helminthes sont des vers avec de nombreuses cellules qui ne peuvent pas se multiplier dans le corps humain, comme les ténias, les oxyures et les ascaris. Les protozoaires, d’autre part, n’ont qu’une seule cellule et peuvent se multiplier à l’intérieur du corps humain et peuvent provoquer de graves infections.

Comment attrapez-vous des parasites intestinaux?

Les parasites intestinaux sont généralement transmis quand une personne entre en contact avec les selles infectées (par exemple, par le biais du sol contaminé, de la nourriture ou de l’eau). Il y a d’autres choses qui peuvent augmenter votre risque de contracter des parasites intestinaux, comme la visite d’une région connue pour avoir les parasites, les mauvaises conditions d’hygiène et d’assainissement (pour la nourriture et l’eau), le fait d’avoir un système immunitaire faible, la manipulation des animaux et le facteur de l’âge (les enfant et les personnes âgées sont plus susceptibles d’être infectés). Une fois que vous êtes infecté par les parasites, c’est contagieux et peut être facilement transmis à d’autres personnes.

Pourquoi les parasites intestinaux sont dangereux?

Comme le nom de parasite le suggère, ils vivent à l’intérieur de notre corps et s’en nourrissent. Dans les endroits où les niveaux d’hygiène sont élevés, les parasites ne présentent pas une grande menace, mais dans les pays pauvres et les lieux où l’hygiène et les conditions sanitaires sont faibles, les parasites peuvent constituer une réelle menace pour la vie.

Lorsque nos intestins deviennent l’hôte de parasites, même des niveaux élevés d’acidité dans le système digestif ne peuvent protéger notre corps, si bien que notre corps tente de se défendre grâce à notre système immunitaire, et l’intestin peut devenir enflammé. Les parasites intestinaux empêchent la nourriture que nous mangeons d’être absorbée correctement et libèrent des toxines dans la circulation sanguine et le système lymphatique. Les infections graves peuvent causer une occlusion intestinale lorsque l’intestin est partiellement ou complètement bloqué. Le blocage empêche la nourriture, les fluides et le gaz de se déplacer à travers les intestins de la manière habituelle. L’infestation grave peut aussi causer de l’anémie, car elle peut provoquer des saignements dans les intestins.

Le problème réside dans le fait qu’il y a tant de types de parasites, qu’ils peuvent provoquer un large éventail de symptômes, et seuls quelques-uns d’entre eux peuvent effectivement être digérés. Donc, si vous avez essayé différents traitement pour soulager vos symptômes sans succès, les parasites intestinaux peuvent être la cause cachée de nombreux problèmes de santé non résolus.

Principaux symptômes d’une infection parasitaire dans le corps

1. Fringales excessives ou encore perte d’appétit
2. Perte de poids
3. Douleurs d’estomac
4. Constipation, diarrhée, gaz, ou d’autres symptômes du syndrome du côlon irritable
5. Fluctuations de la glycémie
6. Affections de la peau, telles que des démangeaisons aiguës autour du rectum et d’autres parties du corps, des éruptions cutanées ou d’autres irritations de la peau
7. Anxiété et dépression
8. Troubles du sommeil
9. Douleurs musculaires, articulaires ou autres
10. Fatigue et épuisement
11. carence en fer ou anémie
12. Troubles immunitaires avec un nombre excessif d’infections bactériennes, fongiques ou virales
13. Diminution de la libido
14. Sang dans les selles
15. Nausées ou vomissements

Comment traiter les parasites intestinaux

Le traitement pour se débarrasser des infections parasitaires intestinales peut être fait par les médicaments classiques ou par l’utilisation de traitements médicaux alternatifs.

Médecine conventionnelle

Si vous croyez que vous aves des parasites intestinaux, votre médecin sera en mesure de faire un test de selles pour le confirmer et utiliser des médicaments sur ordonnance qui soient les plus efficaces contre vos parasites intestinaux.

Médecine alternative

1. Plantes

Certains des traitements à base de plantes les plus souvent prescrits comprennent: ail, hydraste, berberis, anis, mahonia faux houx, absinthe, épazote, noyer noir, menthe frisée, clous de girofle, origan, thym, feuille d’olivier. Consultez un thérapeute avant de prendre tout supplément à base de plantes antiparasitaires.

2. Suppléments

Consultez un thérapeute avant de prendre des suppléments pour vous assurer qu’ils n’interfèrent pas avec un médicament que vous prenez actuellement.

  • Probiotiques: Les probiotiques Lactobacillus acidophilus, Lactobacillus plantarum, Saccharomyces boulardii et les bifidobactéries aident à maintenir la santé de votre système digestif et cela décourage les parasites.
  • Enzymes digestives: Elles aident à restaurer votre tractus intestinal à son état normal, ce qui le rend inhospitalier pour les parasites. La papaïne est une enzyme de la pante de papaye qui peut aider à tuer les vers lorsqu’elle est prise 30 minutes avant ou après les repas.
  • Vitamine C: Soutient le système immunitaire
  • Zinc: Soutient aussi le système immunitaire et est également utilisé pour guérir les ulcères de l’estomac.

3. Les traitement homéopathiques

Les traitements homéopathiques pour les infections parasitaires peuvent inclure: Cina, Indigo, Spigelia, Podophyllum, Cuprum nigrum oxidatum, Teucrium, Sabadilla, Stanum. Il est plus efficace de prendre les remèdes homéopathiques sous une autre forme que les granules, car elles sont composées essentiellement de sucre.

4. Alimentation

Une alimentation riche en ail, graines de courge, graines de papaye, ananas, carottes, betteraves, et grenades, peut aider à tuer les parasites si ces aliments sont consommés crus.

  • Dans une étude, les chercheurs ont constaté qu’un mélange de miel et de graines de papaye avec beaucoup d’eau est efficace pour purger le système.
  • Consommer plus de fibres peut aider le corps à se débarrasser des vers.
  • Evitez les glucides simples, tels que les aliments raffinés, jus sucrés et sucres.
  • Buvez beaucoup d’eau pour aider à l’élimination fécale.
  • Evitez temporairement le café et l’alcool.
  • Consommez des aliments riches en bêta-carotène, un précurseur de la vitamine A, comme les carottes, les patates douces et les courges. La vitamine A augmente la résistance aux parasites.
  • Ajoutez des épices comme le curcuma et le clou de girofle qui peuvent aider à se débarrasser des parasites.

5. Nettoyage intestinal

C’est une approche alternative populaire qui implique l’utilisation d’une alimentation riche en fibres et des suppléments tels que les enveloppes de psyllium, la pectine d’agrumes, les extraits de papaye, de l’argile bentonite, le charbon actif, les graines de citrouilles, les racines de betterave et les graines de lin et de chia.

Prévenir l’infection

Nous avons déjà mentionné que les infections parasitaires sont très contagieuses. Vous pouvez facilement passer des oeufs de parasites sur quelque chose ou quelqu’un que vous touchez. Par conséquent, il est important de se laver les mains et de maintenir de bonnes habitudes d’hygiène pour réduire les risques de transmission supplémentaires. Lavez-vous les mains après être allé aux toilettes et avant de manger ou de préparer des aliments. Si vous voyagez à l’étranger, prêtez attention à la qualité de l’eau potable et à l’hygiène des aliments que vous consommez et lavez les fruits et légumes.

Commenter cet article