Guérir votre INTESTIN en appliquant les règles du bon sens. Est-ce oui ou non une maladie AUTO-IMMUNE ? Tout comprendre.

Publié le par CYMONE

Guérir votre INTESTIN en appliquant les règles du bon sens. Est-ce oui ou non une maladie AUTO-IMMUNE ? Tout comprendre.

Guérir votre INTESTIN en appliquant les règles du bon sens. Est-ce oui ou non une maladie AUTO-IMMUNE ? Tout comprendre.

Bonjour

L’intestin serait au cœur de notre bonne santé.

Mais quand il est déréglé, tout va mal : douleurs d’estomac, gaz, ballonnements, diarrhée, constipation. Maladies auto-immunes : colopathie, polyarthrite rhumatoïde, maladie d’Hashimoto, diabète, fatigue chronique, fibromyalgie, anxiété, dépression, eczéma, rosacée, etc.

En médecine étiologique on applique systématiquement la règle « recherche des causes et élimination de ces causes » pour aboutir à la guérison. C’est logique. Bien évidemment, en parallèle on soulage aussi le patient. Malheureusement ce procédé est plus ou moins suivi correctement par les médecins surbookés. En conséquence, même si les médicaments vous soulagent, ils ne traitent que très rarement le problème à la base ; d’où ces maladies chroniques et/ou auto-immunes que l’on traine toute une vie sans espoir de guérison. C’est bien dommage !

Si des médecins français soignent avec beaucoup de talent et de conviction, ce sont des articles comme ceux du Dr Amy Myers (une américaine) ou ceux du journaliste scientifique Thierry Souccar, (français) qui ont retenu toute mon attention, car ils sont clairs, précis et imagés. Si vous analysez leurs conseils, vous pourrez sans doute améliorer nettement votre santé et peut-être guérir.

A vous de faire le tri de ce qui vous concerne et pourrait être rapporté à votre médecin. Car ne l’oublions pas, c’est avec une proche collaboration médecin/patient que vous guérirez plus vite.

Le Dr Amy Myers conseille de se débarrasser de ce qui affecte le système digestif, (aliments et/ou traitements nocifs…) de réintégrer les ingrédients essentiels à la bonne digestion et de restaurer le microbiote (notre flore intestinale, ou nos bonne bactéries, celles qui font partie du système immunitaire). Malheureusement son site est en anglais(1) C’est pour cette raison que je suis allée me promener sur le site (français) de Thierry Souccar qui complète avec talent les informations données par Amy Myers.

Sur ces deux sites on trouve aussi des explications sur le fonctionnement des maladies auto-immunes ; elles sont très claires et à la porté de tous. Vous verrez comment, et à cause de nos erreurs alimentaires par exemple, il arrive qu’un système immunitaire attaque les tissus de nos organes par mégarde et déclenche des maladies auto-immunes.

Bonne recherche des causes et traitements efficaces.

Cymone

(1) La traduction automatique en français n’étant pas toujours heureuse, et même parfois incompréhensible, j’ai dû corriger exceptionnellement ce qui me paraissait tomber sous le sens. Par ailleurs, je ne saurais mieux vous conseiller que de lire directement tous ses articles sur son site, si vous connaissez bien l’anglais américain.

SANTE NUTRITION :

Comment guérir votre intestin et vous guérir

5 août 2015

Un système digestif qui fonctionne correctement (l’intestin) est essentiel à une bonne santé. En fait, 60 à 80% de notre système immunitaire se trouve dans notre intestin, et 90% des neurotransmetteurs (substances chimiques responsables de la régulation de l’humeur tels que la sérotonine) sont fabriqués dans notre intestin.

Les problèmes gastro-intestinaux peuvent causer plus que juste des douleurs à l’estomac, des gaz, des ballonnements ou de la diarrhée; ils peuvent être la cause de nombreux problèmes de santé chroniques. Les déséquilibres intestinaux ont été associés aux déséquilibres hormonaux, aux maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde et la thyroïdite de Hashimoto, au diabète, à la fatigue chronique, la fibromyalgie, l’anxiété, la dépression, l’eczéma et la rosacée… juste pour en nommer quelques-unes.

Alors, comment peut-on guérir son intestin et se guérir?

Le programme 4 R

En médecine fonctionnelle, nous utilisons une approche simple que nous appelons le programme 4R – Retirez, remplacez, réensemencez, et réparez.

1. Retirez

Retirez le mauvais. L’objectif est de se débarrasser des choses qui affectent négativement l’environnement du tube digestif tels que les aliments inflammatoires, les infections et les irritants gastriques comme l’alcool, la caféine ou la drogue. Les aliments inflammatoires tels que le gluten, les produits laitiers, le maïs, le soja, les oeufs et le sucre peuvent conduire à des intolérances alimentaires. Je recommande un régime d’élimination et des tests d’intolérances alimentaires IgG pour déterminer si certains aliments vous posent problème. Les infections peuvent être des parasites, des levures ou des bactéries. Une analyse complète des selles est essentielle pour déterminer les niveaux de bonnes bactéries ainsi que toutes les infections qui peuvent être présentes. Supprimer les infections peut nécessiter un traitement avec des plantes, un antiparasitaire, un antifongique ou même des antibiotiques.

2. Remplacez

Remplacez le bon. Réintégrez les ingrédients essentiels pour une digestion et une absorption adéquate qui peuvent avoir été épuisés par l’alimentation, les médicaments (tels que les médicaments anti-acides), les maladies ou le vieillissement. Cela comprend des enzymes digestives, de l’acide chlorhydrique et des acides biliaires qui sont nécessaires pour une bonne digestion.

3. Réensemencez

Restaurer des bactéries bénéfiques pour rétablir un équilibre sain de bonnes bactéries est crucial. Ceci peut être réalisé en prenant un supplément probiotique qui contient des bactéries bénéfiques comme les espèces bifidobactérie et lactobacillus. Je recommande entre 25 et 100 millards d’unités par jour. Aussi, prendre un supplément prébiotique (nourriture pour les bonnes bactéries) ou consommer des aliments riches en fibres solubles est important.

4. Réparez

Fournir les nutriments nécessaires pour aider l’intestin à se réparer est essentiel. Un de mes suppléments préférés est la L-glutamine, un acide aminé qui contribue à rajeunir la muqueuse de la paroi intestinale. D’autres nutriments clés comprennent le zinc, les acides gras oméga-3 d’huiles de poisson, les vitamines A, C, E ainsi que des plantes telles que l’orme rouge et l’aloe vera.

Quel que soit votre problème de santé est, le programme 4R vous aidera vous et votre intestin à guérir. Je ai été témoin de renversements spectaculaires de maladies chroniques inflammatoires en très peu de temps en utilisant cette approche simple.

Source : Dr. Amy Myers

Site du Dr Amy MYERS :

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.amymyersmd.com/&prev=search

18 septembre 2015

Dr A. M

3 raisons importantes de renoncer au gluten si vous avez une maladie auto-immune

Avez-vous le lupus, la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques, la maladie d’Hashimoto, ou toute autre maladie auto-immune? Si oui, je peux dire sans aucun doute que le gluten a déclenché la flamme de votre maladie, et en continuant à en manger, il a tout simplement mis de l'huile sur le feu.

Le Gluten, qui est une protéine naturellement présente dans certaines céréales, est maintenant trouvé presque partout dans notre monde moderne. Il est bien sûr dans les aliments à base de farine tels que les pâtes et le pain, mais il est également utilisé comme aditif dans les médicaments et les suppléments. Il est la colle qui tient les substituts de viande ensemble, il est dans les produits corporels tels que le shampooing et le dentifrice, et, grâce à la contamination croisée, il est même dans les grains qui sont marqués sans gluten.

Je tiens à souligner que notre gluten moderne n’est pas le même gluten que celui que vos grands-parents mangeaient.Afin de créer des pâtisseries à la farine de blé plus résistantes, les scientifiques ont développé de nouvelles souches hybrides de blé qui contiennent des formes entièrement nouvelles de gluten que l’on ne trouve pas dans l'une des plantes d' origine, ce qui rend nos muffins et bagels plus gros et moelleux. Les scientifiques ont également pu désaminer(*) le gluten, ce qui lui permet d'être dissout dans des liquides et d'autres produits qui ne contiennent pas de gluten, comme la viande, ou même le shampoing. . Ces deux facteurs signifient que nous mangeons non seulement une sorte différente de gluten que nos ancêtres ont mangé, mais nous en mangeons et y sommes d’avantage exposés.

(*)La désamination est une réaction chimique par laquelle une molécule perd un groupement amine. Les enzymes catalysant cette réaction sont appelées désaminases. (Wikipédia)

Cette protéine modifiée et maintenant omniprésente, provoque des problèmes de santé intestinale et dérègle le système immunitaire, ce qui crée une tempête parfaite pour le développement et la progression de la maladie inflammatoire et auto-immune.

Même si vous n’avez pas de maladie inflammatoire ou auto-immune, manger du gluten peut toujours être dangereux pour votre santé, car il a été lié à plus de 55 maladies.

Quoi qu’il en soit, si vous avez une maladie auto-immune, ou un état inflammatoire, vous ne devriez pas manger de gluten. Voici trois raisons :

Lorsque vous mangez du gluten, que ce soit par l'intermédiaire d'un morceau de pain, ou autres sources cachées, il se déplace à travers votre estomac et arrive dans l’intestin grêle, où nous savons par le Dr Alessio Fasano’s qu'il déclenche la libération de zonuline.

---------------------------------------------

T.S :

D’après Thierry Souccar (http://www.thierrysouccar.com/sante/info/quand-lintestin-devient-une-passoire-841) La zonuline est une hormone fabriquée par la muqueuse intestinale. Elle régule les mouvements de l’eau (lors d’une gastro-entérite, l’eau est attirée au niveau de l’intestin, ce qui provoque une diarrhée). Elle régule également le passage des molécules extérieures et des globules blancs de l’intestin vers le sang et celui des bactéries ; la zonuline nous protège ainsi d’une colonisation bactérienne. Tout ceci montre que la perméabilité de l’intestin grêle est sous l’influence de la zonuline…

Les aliments qui perturbent la zonuline
Bien que les recherches soient encore en cours, il est néanmoins important de connaître les facteurs aisément modifiables qui perturbent la production de zonuline ou augmentent directement notre perméabilité intestinale. On peut citer notamment la caséine (80 % des protéines du lait et des produits laitiers sont de la caséine), les pommes de terre, les piments, la tomate, les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine, ibuprofène par exemple), la chimiothérapie, la radiothérapie, le déficit en zinc (qui touche plus de 79 % des Françaises) et le déficit en vitamine D (qui touche plus de 80 % des Français). Pour le Dr Jean Seignalet qui ne parle pourtant pas de zonuline, ce sont aussi ces aliments ou molécules qui sont responsables de l'hyperperméabilité intestinale. Tout se recoupe.

-----------------------------------------------

Dr A. M :

2. Gluten Causes Inflammation 2. Le Gluten provoque une inflammation

Si vous avez une maladie auto-immune, alors cela signifie qu’au cours de ce long du chemin, votre système immunitaire a commencé à attaquer les propres tissus de votre corps. Ce passage à la maladie auto-immune n’est pas instantané, il arrive progressivement au cours des années. Comme je l'explique dans mon livre, il est un spectre, et le facteur qui pousse ce spectre vers l'auto-immunité est l’inflammation.

La progression des symptômes dans le temps conclut au diagnostic de la maladie auto-immune:

1 Aucun (pas d’inflammation)

2 Rarement (1 symptôme 1 ou 2 fois par mois)

3 Parfois (symptômes 1 ou 2 fois par semaine)

4 Plus fréquemment (symptômes 2 ou 3 fois par jour)

5 Régulièrement (plus de 3 symptômes par jour)

L'inflammation est la réponse naturelle de votre système immunitaire à tout ce qu'il juge dangereux, que ce soit une coupure, un virus, ou le gluten que vous avez mangé dans un morceau de gâteau d'anniversaire et qui a glissé à travers votre leaky gut (intestin perméable). On estime qu’1% de la population souffre de la maladie cœliaque et qu’1 personne sur 30 a une sensibilité au gluten – Consommer du gluten provoque une inflammation à chaque fois qu'ils en mangent. De plus, on estime que 99% des personnes atteintes de la sensibilité au gluten ne sont pas diagnostiqués. En conséquence, s’ils en consomment ils augmentent leur inflammation sans même le savoir.

Lorsque votre système immunitaire crée en permanence une inflammation à cause du gluten, les microbes et les toxines passent à travers la paroi de votre intestin perméable. Ainsi ils inondent votre circulation sanguine et vous développez une inflammation chronique. Votre système immunitaire est désormais moins capable d'attaquer les agents pathogènes et les envahisseurs avec précision. Au lieu de cela, il commence à envoyer aveuglément des tentatives désespérées pour combattre les envahisseurs...vous vous retrouvez avec une maladie auto-immune.

Pour stopper ce processus malsain, il faut éliminer entièrement le gluten.

Au-delà de la création d'un leaky gut, (perméabilité intestinale) le gluten crée un phénomène appelé mimétisme moléculaire ; ce qui est un cas dangereux d’erreur d'identité tissulaire.

Chaque fois que votre corps est exposé à un envahisseur (dans ce cas le gluten), votre système immunitaire mémorise sa structure afin qu'elle puisse développer la défense parfaite pour cet agent pathogène et le reconnaître à l'avenir. Quand la structure de molécules différentes est un peu similaire, le système immunitaire les enregistre comme des envahisseurs et les attaque…

Parmi ceux qui ont une maladie auto-immune de la tyroïde on peut dire que chaque fois qu'ils mangent du gluten le système immunitaire envoie des anticorps pour détecter et détruire le gluten. Le gluten qui est particulièrement une grande protéine, peut afficher une structure cellulaire proche de celle de votre tyroïdes ; et au final, votre système immunitaire attaque votre tyroïde par erreur.

Il existe plusieurs autres protéines alimentaires, (telle que la caséine dans les produits laitiers) , qui ont une structure moléculaire semblable au gluten. En raison de ce mimétisme moléculaire, quand vous consommez des produits laitiers il peut y avoir confusion et déclanchement d’une réaction immunitaire.

Voir l’image : MIMETISME MOLECULAIRE

-----------------------------

Anticorps, voir l’image ANTICORPS et le site :

http://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-anticorps-93/

--------------------------------

Dr A. M :

Comment guérir les dommages causés par le gluten :

Si vous avez une maladie auto-immune, ou quelque soit l’endroit ou vous vous situez sur le spectre immunitaire la meilleure chose que vous pouvez faire pour votre santé est d'abandonner totalement le gluten dès que possible. Si vous ne le faites pas, le gluten gardera vos jonctions serrées ouvertes(2) et votre appareil intestinal poreux; votre organisme pourra confondre vos propres tissus avec du gluten à cause de la mémoire moléculaire. En conséquence, votre corps va rester dans un état chronique d’inflammation.

En plus d'éliminer le gluten, je recommande d'utiliser l’approche 4R pour guérir votre leaky gut (porosité intestinale). Ces deux étapes combinées donneront à votre système immunitaire le temps nécessaire dont il a besoin pour arrêter l'attaque de votre corps par lui-même…

Cymone :

(2) Voir mon post du 2 avril 2016 : La perméabilité (ou hyperperméabilité) intestinale: schémas à l'appui.

Guérir votre INTESTIN en appliquant les règles du bon sens. Est-ce oui ou non une maladie AUTO-IMMUNE ? Tout comprendre.
Guérir votre INTESTIN en appliquant les règles du bon sens. Est-ce oui ou non une maladie AUTO-IMMUNE ? Tout comprendre.

Commenter cet article