Lettre ouverte à ceux qui ont assisté à mes conférences santé de CHATEL-GUYON

Publié le par CYMONE

Lettre ouverte à ceux qui ont assisté à mes conférences santé de CHATEL-GUYON

Lettre ouverte à ceux qui ont assisté à mes conférences santé de CHATEL-GUYON

Bonjour

Lors de ma conférence à CHATEL-GUYON le 29 juillet il y avait environ 60 personnes qui assistaient et semblaient très intéressées par ce que je leur ai présenté.
Ce même jour, le Dr Danielle FAURE-IMBERT qui est venue me rejoindre a répondu aux questions strictement médicales, posées par quelques curistes.

Tout s’est donc bien passé, et les questionnaires de satisfaction étaient tous positifs.

En suite, et comme des curistes me réclamaient une deuxième conférence, la responsable de la communication des thermes de Châtel-Guyon, m’a trouvé à la dernière minute, une salle de conférence pour le jeudi 11 août. Lors de cette 2ème conférence j’étais seule face à un public deux fois moins nombreux mais tout aussi sympathique que le premier.

Les questionnaires de satisfaction étaient tous positifs, sauf pour une personne. ; je n’ai pas su répondre à ses attentes, et j’en suis désolée.

Quand aux questions concernant strictement le thème de ma conférence, je pense avoir répondu correctement dans l’ensemble.

Quoi qu’il en soit, j’ai été applaudie et remerciée chaleureusement par la plupart des gens.

Les commentaires que j’ai reçus étaient aussi très sympathiques et très encourageants :

CONFERENCE et DIAPORAMA bien réalisés, concis, excellents.

INFORMATIONS très intéressantes et très utiles aux malades. Permet d’explorer des pistes et aussi de faire des recherches pour la maladie de Crohn

PARCOURS d’une combattante formidable et très intéressant. Félicitations

Voila globalement ce que j’ai retenu de ces formidables rencontres avec un public où les femmes dominaient. Presque toutes les tranches d’âges y étaient représentées, (sauf les enfants bien sûr) mais les plus de 65 ans étaient majoritaires.

Certains aimeraient que je continue mes conférences l’année prochaine, alors je me dis pourquoi pas ! Depuis ma guérison spectaculaire de la colopathie, je suis toujours très heureuse d’aider, quand je le peux, ceux qui veulent s’en sortir.

Femme de 65 ans, je dois bien reconnaitre que je fais partie d’une génération généralement concernée par les méfaits du polymétallisme en bouche. Cependant les nouvelles générations bénéficient de plus en plus de prothèses entièrement en céramique et d’amalgames qui ne sont plus des plombages, mais plutôt des résines ; c’est tant mieux pour eux.

Alors oui, on peut le dire, nous devons être nombreux à ne pas imaginer que nos prothèses dentaires peuvent nuire considérablement à notre santé surtout lorsque qu’aucun symptôme apparent est là pour nous avertir. Alors, soyons vigilants et exigeants quand aux métaux en bouche, pouvant provoquer des électrolyses et des empoisonnements permanents. Lorsqu’on traine des maladies chroniques toute notre vie, on ne devrait jamais balayer d’un revers de main, la piste des métaux lourds et légers, celle des prothèses dentaires métalliques (ou contenant du métal) qui semblent innocentes, mais qui peuvent être nos pires ennemies !

« Guérir, ou être soulagé de ses maux », c’est ce que je souhaite à tous ceux qui souffrent.

« Reprendre véritablement goût à la vie » c’est le vœu que j’envoie aux plus désespérés.

A très bientôt et encore un gros merci à vous.

Cymone.

Commenter cet article