Massages abdominaux stimulant le nerf vague. Liaison cerveau/intestin et autres organes

Publié le par CYMONE

NERF VAGUE: liens organes/cerveau
NERF VAGUE: liens organes/cerveau

Bonjour

Lorsque j’étais colopathe, j’avais trouvé un ostéopathe qui me faisait une fois par semaine des massages abdominaux très efficaces. Il relaçait l’énergie à travers les muscles et essentiellement à travers le nerf vague, qu’il stimulait. Lire aussi mon article concernant la "neurostimulation vagale" appliquée aux maladies inflammatoires chroniques de l'intestin. (*)

Il me soulageait tant que du jour au lendemain, je constatais une nette amélioration de mon énergie, liée à une nette régression de mes souffrances quotidiennes. J’avais par ailleurs un peu moins de diarrhées et un meilleur transit intestinal.

Bien évidemment, ça n’a duré qu’un temps, car la cause de ma maladie était le polymétallisme en bouche. Mais pour ceux dont les causes de leur maladie chronique n’ont pas encore été découvertes, ils peuvent trouver dans ces thérapies des moyens de se sentir mieux.

A eux de voir.

L’article de SANTE-NUTRITION peut leur apporter une aide considérable. « L’un des rôles les plus intéressants du nerf vague, c’est qu’il décrypte le microbiote intestinal et envoie une réponse afin de moduler l’inflammation selon qu’il détecte des organismes pathogènes ou non. »

En option, j’ai aussi découvert 2 sites décrivant des méthodes de massages du ventre. Ces sites donnent aussi des adresses de praticiens très utiles.

Je ne pourrais que vous conseiller de faire un essai, les résultats peuvent être spectaculaires.

Bonne lecture

Cymone

(*)Article du 27/01/2015 :

La fonction du nerf vague dans les maladies chroniques de l’intestin.

Le CHU de Grenoble expérimente un traitement contre la maladie de Crohn et les maladies inflammatoires de l'intestin. Stimulation artificielle du nerf vague.

Voire aussi mes articles sur « l’intestin notre 2ème cerveau » ainsi que mon diaporama publié le 9 juillet 2015. Dans le menu horizontal situé au tout début du blog, cliquer sur « CONFERENCE. COMPRENDRE »

http://www.massage-zen-therapie.com/massage-abdomen-exercice-therapie.html

Massage du ventre, ce qu’il faut savoir

Le massage abdominal procure soulagements et bienfaits sur l’ensemble de l’organisme. C’est une pratique relaxante, très efficace pour éliminer les différents troubles du système digestif mais également pour évacuer stress et énergies négatives accumulés.

Les bienfaits du massage abdominal Le massage du ventre a pour but de rétablir le bien-être et la joie de vivre. Ainsi, Le Chi Nei Tsang ou CNT, massage régénérateur des organes internes, est une thérapie de contact traditionnelle chinoise qui peut être curative ou préventive. En effet, entre les tensions et les conflits quotidiens, la surcharge de travail et une mauvaise alimentation, notre équilibre et notre santé sont altérés. L’abdomen présente des irrégularités sous-cutanées, des nœuds de nerfs, ou des amas de cellulite. Le ventre apparaît alors gonflé, convulsif ou raidi. Le massage abdominal permet alors de faciliter la digestion, de décongestionner les organes digestifs, d’évacuer les toxines et de remédier à la constipation et au ballonnement. Par ailleurs, il améliore le fonctionnement du système gastrique et renforce les muscles abdominaux. Le Chi Nei Tsang soulage ainsi crispations et blocages en permettant une meilleure circulation énergétique. Par ailleurs, le cerveau et l’abdomen sont liés. En effet, les troubles fonctionnels tels que la constipation, la diarrhée ou les crampes abdominales sont souvent liés aux émotions négatives. En détendant notre ventre, les techniques de massage abdominal rétablissent ainsi votre bien-être et votre joie de vivre. Massage abdominal, gestes et précautions de base Alliés à une bonne hygiène de vie, ces techniques libèrent les blocages énergétiques au quotidien. Voici quelques notions de base et gestes essentielles pour un bon massage abdominal : massez dans un premier temps doucement, mais fermement avec les doigts votre ventre. Effectuez ensuite des mouvements circulaires dans le sens des aiguilles d’une montre avec la paume des mains. Au niveau de la vessie, effleurez seulement la peau, avec les doigts, et réalisez des mouvements circulaires. Commencez le massage sous la cage thoracique et descendez progressivement vers la taille. Cependant, comme toute thérapie, ces techniques nécessitent un minimum de maîtrise et quelques précautions à prendre. Il est par exemple recommandé d’attendre deux heures après un repas avant tout massage ! De même, les femmes portant un stérilet ou ayant leurs règles s’abstiendront ainsi que les femmes enceintes. Les sujets atteints d’ulcères ou souffrant d’infection ou d’inflammations de la vessie,de l’utérus ou des ovaires devront également s’abstenir. Tendresse et douceur garantiront une séance pleinement réussie.

http://espace-solame.ch/medecine-traditionnelle-chinoise

Sinergétique

Le terme sinergétique provient de la contraction de Sin- et Energétique et signifie tout simplement « Energétique Chinoise ». La sinergétique se différencie de l’acupuncture par la seule utilisation des mains du thérapeute sur le corps du patient. Cette méthode très douce utilise les mêmes lois et principes que l’acupuncture. C’est l’Art de comprendre pourquoi l’énergie s’est figée et quand et comment elle peut retrouver sa totale liberté.
En plus de l’écoute, des techniques manuelles, articulaires, tissulaires et respiratoires, sont utilisées pour parfaire la correction, ainsi qu’une adaptation alimentaire si nécessaire.

Cette technique peut être utilisée dès 3 mois et pour toute personne phobique des aiguilles

Santé Nutrition | 28 mai 2016

6 moyens de stimuler instantanément votre nerf vague pour soulager l’inflammation, la dépression, les migraines et plus

J’ai lu un article hier qui m’a vraiment passionné du fait de toutes ses implications. L’article est intitulé « Hackez le système nerveux », par Gaia Vince (http://mosaicscience.com/story/hacking-nervous-system).

Dans l’article, l’auteur décrit l’expérience d’une femme qui souffrait d’une grave arthrite rhumatoïde handicapante et le traitement qu’elle envisageait à l’aide d’un dispositif qui réduit au minimum l’inflammation en stimulant simplement le nerf vague. Cela signifie qu’en activant le nerf vague, qui agit par le système nerveux parasympathique, nous pouvons influencer dans une grande mesure l’inflammation et le système immunitaire. Le rôle du cerveau sur l’inflammation du corps peut être énorme. Si vous souffrez de problèmes de digestion, d’hypertension artérielle, de dépression ou de tout état inflammatoire, ne manquez pas de lire ce qui suit. Permettez-moi d’expliquer les conséquences possibles étape par étape.

Qu’est-ce que le nerf vague ?

Tout d’abord, le nerf vague est le nerf le plus long du corps : il a son origine dans le cerveau, c’est le dixième nerf du crâne, descend par le cou puis passe autour du système digestif, le foie, la rate, le pancréas, le cœur et les poumons. Ce nerf est un acteur majeur du système nerveux parasympathique, qui a la fonction de repos et de digestion (contrairement au système nerveux sympathique qui a la fonction de « lutte ou fuite »).

Tonus vagal

Le tonus du nerf vague conditionne l’activation du système nerveux parasympathique. Le tonus vagal est mesuré par le suivi de votre rythme cardiaque par rapport à votre rythme de respiration. Votre rythme cardiaque s’accélère un peu lorsque vous inspirez, et ralentit un peu lorsque vous expirez. Plus il y a de différence entre votre rythme cardiaque en inspirant et votre rythme cardiaque en expirant, plus votre tonus vagal est élevé. Un tonus vagal élevé signifie que votre corps peut se détendre plus rapidement après le stress.

Qu’implique un tonus vagal élevé ?

Un tonus vagal élevé améliore la fonction de plusieurs systèmes corporels, entraînant une meilleure régulation de la glycémie, une diminution du risque d’accident vasculaire cérébral et de maladie cardiovasculaire, une diminution de la pression artérielle, une meilleure digestion grâce à une meilleure production par l’estomac d’enzymes de base et d’enzymes digestives et moins de migraines. Un tonus vagal élevé est également associé à une meilleure humeur, moins d’anxiété et plus de résistance au stress. L’un des rôles les plus intéressants du nerf vague, c’est qu’il décrypte le microbiote intestinal et envoie une réponse afin de moduler l’inflammation selon qu’il détecte des organismes pathogènes ou non. C’est ainsi que le microbiote intestinal peut avoir un effet sur votre humeur, vos niveaux de stress et l’inflammation en général.

Qu’implique un tonus vagal faible ?

Un tonus vagal faible est associé à des problèmes cardio-vasculaires et AVC, la dépression, le diabète, le syndrome de fatigue chronique, des troubles cognitifs, et une fréquence beaucoup plus élevée de conditions inflammatoires. Les états inflammatoires comprennent toutes les maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, la maladie de l’intestin inflammatoire, l’endométriose, la maladie auto-immune de la thyroïde, le lupus et bien d’autres).

Comment augmenter le tonus vagal ?

Dans l’article mentionné plus haut, le tonus vagal a été augmenté grâce à un dispositif qui a stimulé le nerf vague. La bonne nouvelle, c’est que vous avez accès à cette stimulation vous-même, mais cela demande une pratique régulière. Dans une certaine mesure, vous êtes génétiquement prédisposé à divers niveaux de tonus vagal, mais cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas le changer. Voici quelques façons de tonifier le nerf vague :

1. Respiration lente, rythmée, dans le diaphragme. Respirez à partir du diaphragme plutôt que de façon superficielle du haut des poumons, cela va stimuler et tonifier votre nerf vague.

2. Fredonner. Du fait que le nerf vague est connecté aux cordes vocales, fredonner le stimule mécaniquement. Vous pouvez fredonner une chanson ou même, encore mieux, répéter le son « OM ».

3. Parler. De même, parler procure une aide au nerf vagal du fait de sa connexion aux cordes vocales.

4. Laver votre visage à l’eau froide. Le mécanisme n’est pas connu, mais l’eau froide sur votre visage stimule le nerf vague.

5. Méditation, surtout une méditation d’amour et de bonté qui favorise des sentiments de bienveillance envers vous-même et envers les autres. Une étude de 2010 par Barbara Fredrickson et Bethany Kik a constaté que l’augmentation des émotions positives conduit à une augmentation de proximité sociale, et une amélioration du tonus vagal.

6. Equilibrer le microbiote intestinal. La présence de bactéries saines dans l’intestin crée une boucle de rétroaction positive par le nerf vague, ce qui augmente son tonus.

Les conséquences de ces simples pratiques sur votre santé en général et en particulier sur l’inflammation sont considérables. Si vous souffrez d’une maladie inflammatoire, de troubles digestifs, d’hypertension artérielle ou de dépression, il est expressément recommandé de s’occuper du tonus vagal. Nous savons depuis des années que les exercices de respiration et la méditation sont utiles pour notre santé, mais il est si fascinant d’apprendre le mécanisme par lequel ils agissent. J’espère que ce court article vous a inspiré pour commencer la pratique de la méditation, comme il m’a inspiré à le faire moi-même, et également à continuer à chercher les autres façons de gérer les réponses inflammatoires du corps.

Références:
Forsythe P, Bienenstock J, Kunze WA.Vagal pathways for microbiome-brain-gut axis communication. Adv Exp Med Biol. 2014;817:115-33.
Kok, B, Fredrickson, B, Coffey, K, et al. How Positive Emotions Build Physical Health: Perceived Positive Social Connections Account for the Upward Spiral Between Positive Emotions and Vagal Tone. Psychological Science 2013 24: 1123

Commenter cet article