CHOLESTEROL et STATINES. ENQUETE DE SANTE

Publié le par CYMONE

Courbe établie par le scientifique américain Ancel Keys à qui on avait confié cette enquète sur le cholestérol en 1960

Courbe établie par le scientifique américain Ancel Keys à qui on avait confié cette enquète sur le cholestérol en 1960

CHOLESTEROL et STATINES. ENQUETE DE SANTE

Bonjour

Le cholestérol pourrait il perturber le système digestif et notamment le bon fonctionnement de nos intestins ? Oui d’après un médecin que j’ai consulté.

Cependant en regardant ENQUETE DE SANTE diffusée sur France 5, le 6 octobre 2015 j’ai cherché des détails à ce sujet, mais je n’ai pas trouvé grand-chose. Par ailleurs j'ai constaté l’éternel problème de la médecine, on ne peut lui faire entièrement confiance et ce serait même de pire en pire ! Et si des médecins honnêtes (car il y en a, c’est certain) dénoncent le système ils se font taper sur les doigts, quand ils ne sont pas tout bonnement radiés de l’ordre des médecins.

Vers qui les patients peuvent-ils alors se retourner?

Au final ils sont des marionnettes entre les mains de leurs médecins eux même manipulés par les laboratoires pharmaceutiques! Tout ceci orchestré par des autorités sanitaires qui ferment les yeux et se bouchent les oreilles !

De mon côté je suis toujours à l’affut des erreurs commises par le corps médical. Et cette fois-ci c’est une erreur monumentale; qui plus est, peut nous être fatale !

Par ailleurs, si je suis devenue méfiante, c’est à juste titre; car si les médecins avaient cherché véritablement la cause de ma colopathie, plutôt que de vouloir la traiter vainement avec des médicaments, je ne serai pas restée 20 ans malade ! Et si je n’avais pas moi-même trouvé la cause et déniché un bon médecin prêt à me suivre sur la piste du polymétallisme en bouche, (métaux lourds et légers de nos prothèses dentaires) je serai toujours très malade !

Alors oui, j’ai de bonnes raisons de ne plus accorder une confiance absolue dans la médecine.

Alors oui, je comprends les victimes des statines !

Car si en faisant simplement baisser le taux de cholestérol, les statines provoquent des dégâts considérables et souvent irréversibles, à quoi bon les prendre pour éviter un hypothétique accident cardiaque ?

A quoi bon risquer des maladies graves ou se retrouver en fauteuil roulant ?

A quoi bon, puisque sans le cholestérol il n’y aurait pas de renouvellement des cellules, en bref pas de vie possible ?

Selon cet article de l’EXPRESS, ce serait même un taux de cholestérol trop bas qui serait inquiétant : « Le Pr Bernard Forette, gérontologue à l'hôpital Sainte-Perine, à Paris, a découvert que ses patients âgés de plus de 60 ans qui présentaient un taux de cholestérol de 1,54 gramme avaient une mortalité cinq fois plus élevée que ceux dont le cholestérol grimpait à 2,6, voire à 3,4 grammes ». Lien: http://www.lexpress.fr/informations/cholesterol-on-vous-ment_605035.html

Alors quoi bon s’empoisonner avec des statines, surtout quand on n’a jamais eu d’accident cardiovasculaire et que son taux de cholestérol n’atteint pas un plafond jugé VERITABLEMENT dangereux pour la santé?

Aujourd’hui, plus qu’hier encore, on nage dans l’absurdité !

Ci-après un compte-rendu de l’émission que je me suis efforcée de réaliser en respectant au mieux son contenu.

Bonne lecture et bons commentaires.

Cymone

ENQUETE DE SANTE Danger du cholestérol : mythe ou réalité ?

Emission présentée par Michel Cymes, Marina Carrère d'Encausse et Benoit Thevenet

Parmi les acteurs de cette émission on retrouve entre autres :

Le DR BRUNO TOUSSAINT : directeur de la revue médicale « PRESCRIRE »

Dr PHILIPPE GIRAL, lipidologue et spécialiste de la prévention des maladies cardiovasculaires à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière (Paris)

le Pr GERARD HELFT, cardiologue à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière

DOMINIQUE POLTON conseillère auprès du directeur de la CPAM

le Dr MICHEL DE LORGERIL, chercheur au Cnrs, ne fait pas partie des experts invités même s'il dénonce la toxicité des statines depuis une douzaine d'années. Mais il a été interviewé dans le documentaire Danger du cholestérol : mythe ou réalité ?

Sur http://www.pleinevie.fr/article/mardi-6-octobre-2015-sur-france-5-enquete-de-sante-sur-le-cholesterol-12705 on peut lire:

- « Le cholestérol, c'est un constituant vital des membranes cellulaires. C'est aussi le précurseur de plusieurs hormones. Il entre également dans la composition de la bile qui participe à la digestion des graisses alimentaires. » -

- « Le cholestérol serait indispensable au bon fonctionnement d'un grand nombre d'éléments de l'organisme tels que les neurones, les glandes surrénales, les hormones sexuelles, les membranes cellulaires, le foie... »

~~LEGENDE : Prévention primaire, ou patient n’ayant jamais eu d’accident cardiovasculaire, mais ayant un taux de cholestérol trop élevé.

Prévention secondaire, ou patient ayant été victime d’accident cardiovasculaire.

Mon compte-rendu de l’émission :

6 Million de français prennent des statines.

Vision du film : « CHOLESTEROL, le coupable idéal » :

1 adulte sur 5 vit avec un excès de cholestérol !

Grâce aux statines les laboratoires pharmaceutiques ont fait d’immenses profits ! Mais leur efficacité est remise en question à cause des nombreux effets indésirables.

On le dit : médicament inutile, inefficace et toxique !

Il existe de vraies malades du cholestérol :

GREGORY à une hypercholestéromie. Son taux de cholestérol est de 7g35/litre de sang. Ca ne dépend pas de son alimentation, mais plutôt de ses gènes. « A 2g5 on est sensé prendre un traitement ! Le cholestérol ne serait jamais absorbé par les cellules. Sans traitement l’infarctus menace le patient. C’est un gène défectueux qu’il a transmis à ses enfants.» « Le cholestérol s’accumule dans les artères. Il y a danger de mort subite. »

Le LDL est le mauvais cholestérol.

SUZIE en a 2.24g alors qu’elle ne devrait pas dépasser 1.6g/litre ! Son taux de cholestérol total est de 2g72. Ces personnes ne devront pas manger gras et prendre des médicaments toute leur vie.

Pr Philippe Legrand, responsable du laboratoire de biochimie, Agrocampus Ouest, Rennes.

« Le cholestérol ne serait pas l’ennemi ! C’est une molécule indispensable. Toutes les cellules le fabriquent. Sans cholestérol, pas de membranes, donc pas de cellules ! En bref : sans cholestérol, pas de digestion possible, pas de reproduction, et toutes les cellules de notre corps seraient condamnées. SANS CHOLESTEROL ON MEURT !

Dr Michel de Lorgeril : « aux Etats-Unis la mortalité par infarctus serait d’1 décès sur 2, souvent chez les moins de 50 ans. Le cholestérol serait coupable ! »

En 1960 un chercheur américain voulant prouver coûte que coûte la dangerosité du cholestérol avait mené une enquête sur une vingtaine de pays, dont les États-Unis. Il en était ressorti un graphique affichant 7 pays seulement! En abscisse figuraient les décès dus aux maladies cardiovasculaires et en ordonnée figuraient différents taux de cholestérol. Les nombres allaient du plus petit au plus grand. Sur une courbe ascendante presque rectiligne prouvant la corrélation entre un cholestérol élevé et un nombre important de décès, on lisait les pays suivants en partant de l'angle inférieure gauche : Grèce, Japon, Yougoslavie, Italie, Pays-Bas, et au sommet de cette courbe figurait la Finlande qui battait tous les records. Les États-Unis unis sortaient légèrement de la courbe, mais ils figuraient presque dans l ' angle droit supérieur du graphique! Cette courbe ascendante prouvait donc la théorie du chercheur Ancel KEYS. C'était sans oublier qu'il avait éliminé les 13 pays contredisant sa théorie!

Mais soyons bref, ce chercheur en question avait réussi son tour de passe-passe et au siècle suivant c est à dire de nos jours on se base toujours sur ce graphique même en sachant qu'il a été erroné! Des pays prouvant l'inverse comme la France ou la Suisse par exemple avaient êtes gommés par ce chercheur imbu de sa notoriété! Et oui en France le taux de cholestérol est élevé, cependant la mortalité due à Des accidents cardiovasculaires est faible. Cette étude falsifiée à fait le tour du monde!

Quoiqu'il en soit aujourd'hui on constate à nouveau que le lien entre les maladies cardiovasculaires et le cholestérol n'est pas automatique. Mais le mal est fait, la peur s’est installée et elle perdure semble-t-il. Cette image du gras qui boucherait les artères est une idée trop répandue. Mais correspond elle à la réalité?

CENTRE CHIRURGICAL M LENALONG REGION PARISIENNE. Le Dr Sarah Hamdi opère lorsque le cholestérol menace de boucher les artères. Un patient présente une cheville presque gangrenée par la mauvaise circulation du sang. Risques d’infection de gangrène et donc d’amputation. Le chirurgien retire la plaque (ou bouchon) composée de tissus fibreux, d’un peu de cholestérol et de calcaire accumulés dans l’artère. Conclusion, le cholestérol ne serait pas le seul responsable. Tabac, sédentarité, hypertension, diabète seraient suspectés aussi.

HOPITAL CORENTIN CELTON. ISSY-LES-MOULINEAUX. On y pratique la réadaptation cardiaque avec des exercices physiques pour éviter les récidives cardiovasculaires.

RICHARD 65 ans assailli en pleine nuit par de violentes douleurs au dos, bras et cou, appelle le 15 . Opéré D’une artère, on lui sauve la vie. Christine Valéry qui fait pratiquer des exercices quotidiens aux patients, leur redonne goût à la vie. 30 mn par jour suffiraient à protéger notre système cardiovasculaire.

Le taux de cholestérol de Richard a-t-il provoqué son infarctus alors que le rapport entre le bon et le mauvais est limite, et qu'il n'a pas eu de traitement aux statines?

Réponse plus que le cholestérol c’est son stress qui serait le principal coupable. Dans cet hôpital, explique le Dr MARIE CHRISTINE ILIOU, chef de service, le cholestérol est considéré comme un facteur de risque mais c’est un élément parmi d’autres. Poids, tabac hypertension artérielle, etc.

En résumé un taux de cholestérol élevé serait simplement signe que quelque chose ne va pas dans notre organisme.

PHILIPPE LEGRAND précise, ce n'est pas un poison mais un marqueur d'une surcharge de l'alimentation, le cholestérol n'y est pour rien, mais comme il colle partout, il est accusé.

Présentateur En bref, le cholestérol qui à lui seul boucherait nos artères serait une idée simpliste, aujourd'hui largement dépassée. On parle d’aliments mauvais pour la santé. Mais aussi de produits anti cholestérol. Un bizness?

BRUNO VERGES: La trouvaille des industriels, des stérols pour réduire le taux de cholestérol. C’est vrai ça marcherait, mais ça n’a pas de bénéfice sur notre santé cardiovasculaire!

RAPPORT DE L’ANSES (agence nationale de la sécurité sanitaire, de l' alimentation, de l'environnement et du travail. Le Pr Vergès et une trentaine d’autres scientifiques pointent du doigt la dangerosité de ces produits. Ils ne diminuent pas le risque cardiovasculaire, ils pourraient même l'augmenter! Car si les phytostérols augmentent, le risque cardiovasculaire augmente. Leur consommation pourrait donc augmenter les accidents cardiovasculaires. L ANSES recommande une certaine prudence et déconseille ces produits.

Conclusion: les industriels nous incitent à consommer des produits dont l’efficacité n est pas démontrée.

MÉDICAMENTS : Des millions de français font chuter drastiquement le cholestérol avec des statines C’est un gros enjeux commercial de 20 milliards d'euros. Le premier marché mondial du médicament

RETOUR A L’HOPITAL : Après un accident cardiaque, des statines sont prescrites comme médicament à vie.

RICHARD voit son taux de cholestérol divisé par 2 !

En 1994 on constate un nouvel essor des statines aux Etats-Unis. Les produits du laboratoire MERCK feraient chuter de 30% la mortalité due aux accidents cardiovasculaires. C’est un immense potentiel commercial imaginé par MERCK. Constat de tous les industriels pharmaceutiques, « il faut être sur ce marché » Les visiteurs médicaux prêchent chez les médecins ; les médecins sont convaincus. Ils profitent de la peur du cholestérol ! 120 000 français font des infarctus. Les labos ciblent les patients à risque qui sont très nombreux ; le marché des statines se développe à la vitesse grand « V »

BRUNO TOUSSAINT : « quasiment aucune étude n’a démontré le caractère bénéfique de ce médicament ! »

Chez les malades cardiovasculaires on constate une diminution de la rechute, chez les autres (les patients primaires à risques) il n’y a pas de preuve. Dans 80% des cas les statines sont prescrites chez les patients en prévention primaire, selon les statistiques de la CPAM.

- Comment les labo ont-ils réussi ce tour de passe-passe ?

- En influençant les autorités sanitaires.

Il y a 30 ans le plafond était de 3g/litre de sang ; aujourd’hui c’est 2g/l dont 1.6g/l de LDL (mauvais cholestérol)

Avec1 français sur 3 concerné, c’est autant de patients à traiter avec des statines sur des dizaines d’années. Le bizness est fabuleux !

- Qui établit ces recommandations ?

- D’éminents professeurs de médecine en collaboration avec les labos ou industriels. Comme le Pr Eric BRUCKERT. C’est ce qu’on appelle des conflits d’intérêts.

AMSTERDAM : Eric BRUCKERT, spécialiste des maladies cardiovasculaires. Tous les spécialistes ont été conviés à un salon par un industriel pharmaceutique. Tout est financé par l’industrie pharmaceutique ! SANOFI, REGENERON…, chaque labo a son stand pour présenter ses produits et créer des liens avec les médecins afin de les convaincre de l’intérêt de leurs produits.

Le Pr Eric BRUCKERT.est un habitué, il y donne régulièrement des conférences. Cette fois-ci c’est pour un laboratoire américain qu’il argumente en faveur des médicaments anti-cholestérol. Le professeur est rémunéré par la plupart des labos qui fabriquent des statines. Ce type de conflit d’intérêt est aujourd’hui monnaie courante, surtout dans l’industrie du médicament.

« Le taux est passé de 3g/l à 2g/l » ce n’est pas un problème pour le professeur qui assure que ça n’a rien à voir avec ses liens très étroits avec les industriels. Il reste convaincu, et pousse à le croire, sous prétexte de « prévention cardio-vasculaire » Grace aux décisions des experts, les ventes de statines se sont envolées ! Mais les médecins refusent d’admettre qu’ils sont influencés par les labos.

BRUNO TOUSSAINT : « certains spécialistes se laissent flatter ! Mais, oui, ils ont été influencés par les labos. »

6.4 millions des patients prennent des statines. Ce qui implique un coût de 1.4 millions € Par an à la CPAM. Les statines seraient une solution de facilité pour le docteur et son patient.

BERNARD BEGAUD (pharmacologue) : c’est un boulevard pour la vente de statines, car le cholestérol est l’ennemi à abattre !

Dr MICHEL DE LORGERIL : Il vaut mieux faire du sport, manger moins et bouger plus !

EFFETS INDESIRABLES : Plus ou moins importants selon les médicaments. Labo BAYER avec 2 médicaments : STALSTOR et CHOLSTAT qui sont retirés du marché en 2001. 100 personnes victimes des effets secondaires décèdent à travers le monde. Des millions de patients sont inquièts. Pourtant cette nouvelle statine était censée être plus efficace que les autres !

Effets secondaires catastrophiques sur les muscles et sur les reins. Rhabdomyolyse (ou blocage des reins) Accidents mortels. Des dizaines de morts.

Des statines données à trop forte dose, tuent !

LA SUITE sera diffusée prochainement, car je n’ai pas terminé de taper ce compte-rendu excessivement long.

A très bientôt donc.

Cymone

PS l'image est prise sur ce site très interessant:

~http://naturopathe-annecy.com/le-point-sur-le-cholesterol/

Commenter cet article