LA DOULEUR « Paradoxes anesthésie

Publié le par CYMONE

~~~~Bonjour à vous qui êtes souffrants.

Dans mon post du 13 mai j’avais promis d’afficher « Paradoxes anesthésie » C’est la suite de l’article pris dans la revue « l’ESSENTIEL cerveau & psycho » affichant à la « une » de sa couverture « comment soulager la douleur ».

Je l’ai scannée après l’avoir lue et sélectionné en marge (par un léger trait vertical) les paragraphes qui m’ont sautés aux yeux.

D’après cet article, « L’anesthésie locorégionale empêche les signaux douloureux de remonter de la région de l’incision jusqu’au cerveau. L’anesthésie générale nécessite 3 produits : un hypnotique qui empêche la prise de conscience de la souffrance ; une morphinique qui diminue les réactions physiques à la douleur ; et un curare qui relache les muscles. Les accidents anesthésiques sont désormais rares, mais plusieurs fonctions vitales sont contrôlées lors d’une intervention. »

Certes la douleur serait nécessaire pour nous alerter et orienter les médecins sur les bonnes pistes, mais il serait souhaitable que nos douleurs ne deviennent pas chroniques !

Bonne lecture et bonnes critiques.

Cymone

LA DOULEUR « Paradoxes anesthésie
LA DOULEUR « Paradoxes anesthésie
LA DOULEUR « Paradoxes anesthésie
LA DOULEUR « Paradoxes anesthésie
LA DOULEUR « Paradoxes anesthésie

Commenter cet article