Il faut pointer du doigt ce qui semble être la cause de nos souffrances.

Publié le par CYMONE

Bonjour

Dans le diaporama de ma conférence du 26 juin à Châtel-Guyon, j'ai accusé les métaux lourds ou légers d'être responsables d'un certains nombres de maladies chroniques graves.

Dans le journal METRO-NEWS du 10 juin 2015, j'avais lu l'article "Les vaccins de la colère". Il en ressort nettement que malgré les témoignages de patients qui se disent malades à cause des adjuvants comme l'aluminium des vaccins, personne, (ministère de la santé publique, conseil de l'ordre des médecins ...) ne veut admettre la nocivité des métaux sous prétexte que l'on n'en n'aurait pas établi la cause scientifiquement! Voire ce que le président de l'association E3M a relevé après une étude de l'INSERM "... l'aluminium, contrairement à ce qui était admis, restait dans le corps et migrait vers le cerveau pour s'y loger..."

Tout ceci relancerait le débat sur les vaccins, lancés par le professeur Henri Joyeux. Ci-après des extraits de la lettre d'Henri Joyeux adressée par SANTE-NUTRITION le 30-06-15

N'hésitez pas à faire des liens entre ces 2 articles: LES VACCINS DE LA COLERE (de METRO-NEWS, ci-joint en image) et A PROPOS DES VACCINS (dont le texte d'Henry JOYEUX est recopié partiellement ci-après).

Personnellement je pense qu'il faut savoir prendre nos responsabilités pour éviter de tomber gravement malades. Je pense aussi qu'il faut pointer du doigt ce qui semble être la cause de nos souffrances.

Bons commentaires

Cymone

~~La Lettre du Professeur Joyeux est un service d'information indépendant sur la santé, spécialisé dans la prévention des maladies auprès du grand public et des familles.

A PROPOS DES VACCINS

Chers amis des familles et des enfants,

Une tempête médiatique qui aurait dû permettre un vrai débat

Vous êtes près de 700 000 à avoir signé la pétition concernant les vaccins. Vous n’êtes pas plus que moi contre les vaccins dont vous connaissez à travers l’histoire de la médecine les bienfaits. Il ne s’agit donc pas d’être systématiquement contre les vaccins, vous l’avez compris, contrairement à ce que l’on veut vous faire croire. Il s’agit de faire savoir de quels vaccins nos enfants et petits enfants ont vraiment besoin. Un vrai débat s’impose hors des lobbies ou des experts patentés. …

Il n’est pas nécessaire d’être vaccinologue ou épidémiologiste pour comprendre ce qui se passe.

Le débat est déjà faussé par la ministre de la Santé et le Conseil de l’ordre des médecins Marisol Touraine, économiste et ministre de la Santé a refusé le débat que je lui ai proposé…

À propos des adjuvants dans les vaccins pour enfants, Marisol Touraine, avant d'être ministre, tenait curieusement des propos identiques aux miens et faisait à juste titre part de ses inquiétudes : « De nombreuses études ont ainsi alerté sur le possible potentiel cancérigène et perturbateur endocrinien des sels d’aluminium. […] La nature des adjuvants utilisés dans leur fabrication doit faire l'objet d'une attention particulière et doit être communiquée aux familles afin qu'elles soient pleinement informées. Elles doivent également avoir le choix de faire procéder aux vaccinations obligatoires par des vaccins sans sel d'aluminium, d'autant plus que cela était le cas jusqu'en 2008. [1] »…

Ne vous laissez pas abuser

Aujourd’hui, en France, seul est disponible le vaccin hexavalent qui est censé éviter diphtérie, tétanos et polio et en plus l’hépatite B, la coqueluche et l’haemophilus. Or si la vaccination contre les 3 maladies évitées par le vaccin DTP est obligatoire, les vaccinations contre les 3 autres ne le sont pas. Pas plus que celles contre les virus responsables éventuellement de cancers du col de l’utérus et même de cancers de la zone ORL. Les parents n’ont donc pas le choix : ils n’ont que le vaccin hexavalent à leur disposition. Et s’il y a le moindre problème qui sera responsable ? On pourra leur dire : « Vous n’étiez pas obligés de faire vacciner votre enfant contre hépatite, coqueluche et haemophilus ! » Ainsi on impose aux parents les vaccins hexavalents, produits par les laboratoires Pasteur (Hexyon) ou par GSK (Infanrix Hexa). Les deux contiennent de l’aluminium, sans formaldéhyde officiellement, avec un résidu selon d’autres sources, preuve que ce formaldéhyde cancérigène n’est pas vraiment nécessaire…

Pas de métaux lourds dans un vaccin administré à un nourrisson de 2 mois Les médias n’ont pas pu cacher l’extrême gravité de l’histoire médicale récente de la petite Ayana qui à 7 mois est dans le coma depuis le 6 mai après avoir été vaccinée à l’InfanrixHexa, (il contient la néomycine à laquelle l’enfant a pu être allergique) et au Prévenar 13 contre le pneumocoque. Les deux vaccins contiennent de l’aluminium qui n’a rien à faire dans le corps d’un nourrisson de 2 mois.

À propos de l’aluminium • Les vaccins trivalents DTP obligatoires : le DTP Revaxis de Pasteur a été retiré de la vente depuis 2004. Il contenait formaldéyde et aluminium. Le DTP de Mérieux et le DTP de Pasteur, (au prix de 6.70 EUR, retirés de la vente depuis 2005) contenaient du formaldéhyde et pas d’aluminium, preuve que l’aluminium n’est pas nécessaire… • Les vaccins Hexavalents ne sont que recommandés …

À propos du mercure Dans les années 90 le Thiomersal contenant du mercure était utilisé comme adjuvant. Il est fortement suspecté aujourd’hui d’être responsable d’une maladie de plus en plus fréquente chez les enfants : l’autisme. Cet adjuvant a été retiré ou réduit à l'état de traces (≤ 1 μg/dose) dans tous les vaccins recommandés chez les enfants de moins de 6 ans. …

Qu’attendent les parents ? Tout simplement la fabrication au plus vite d’un DTP sans adjuvant. … Selon le sondage Odoxa de début juin, 87% des Français estiment que les vaccins peuvent être utiles. Je me range parmi eux tout en sachant distinguer les populations d’enfants, d’adolescents et d'adultes qui en ont le plus besoin.

Je reste donc à la disposition des familles et des enfants pour leur meilleure santé.

Pour l’instant, continuez à faire signer la pétition autour de vous, c’est la seule solution pour faire bouger les pouvoirs publics et les laboratoires très attentifs à leurs intérêts respectifs.

La pétition se trouve sur le site de l'Institut pour la Protection de la Santé naturelle (IPSN) : http://petition.ipsn.eu/penurie-vaccin-dt-polio/message.php

Bien cordialement à tous,

Professeur Henri Joyeux ________________________________________

LES VACCINS DE LA COLERE

LES VACCINS DE LA COLERE

Commenter cet article