La maladie chronique et les cancers. Le hasard?

Publié le par CYMONE

~~Bonjour

La maladie chronique comme la colopathie, elle peut nous tomber dessus sans crier gare ! Mais attention, c’est rarement un hasard. Chez moi, la cause en était le polymétallisme en bouche, chez d’autres la cause peut être totalement différente. Il en est de même pour le cancer qui se déclare sans raison apparente. Et pourtant nous avons mille questions à nous poser sur nos habitudes alimentaires et sur nos modes de vie, que ce soit chez nous ou ailleurs, comme au travail par exemple. (Voir mon journal de bord, « plus de 5000 cancers professionnels » dans http://blog.myvictories.me )

Pour mieux comprendre et faire moins d’erreurs j’ai analysé cet article ci-après :

« entre guillemets ce sont les propos du Pr Henri Joyeux »

- Mes analyses, calquées sur mon expérience, sont écrites juste après. Elles commencent toujours par un petit tiret.

« Alimentation :les conseils du Pr Joyeux …Lire la suite sur : http://colopathie-fonctionnelle-sii.blogspot.com Quand le blog s’ouvre, aller dans RECHERCHE. Ecrire une partie du titre, ou simplement la date. Cliquer sur l’article que vous recherchiez.

(rédigé le 25 février 2014 à 18h10) Dominique Vialard avec l'aimable participation du Pr Joyeux et de son épouse Pr Joyeux - alternativesante.fr Les conseils essentiels d'Henri Joyeux pour éloigner le cancer et les maladies chroniques »

« …les "alimenteurs" sévissent à tous les étages…l'alimentation est l'un des meilleurs moyens de prévention du cancer et des maladies de civilisation… La place centrale de notre rapport à l'alimentation dans le développement des cancers ne fait aucun doute. C'est ce que martèlent depuis des années quelques experts indépendants comme le Pr Henri Joyeux. Ce cancérologue est le pionnier de la prévention primaire par l'alimentation. »

- Les alimenteurs ou alicaments, ce doit être un peu pareil, non ? Peu importe, mais quand on y pense, cette nouvelle façon de se nourrir ferait rire nos ancêtres. Et sans remonter aussi loin, nos parents sont (ou étaient) eux-mêmes sceptiques quand au sérieux de cette alimentation. Mes parents qui habitaient la campagne avaient un jardin bio. S’ils sont restés en bonne santé très longtemps, c’est peut-être grâce à cette alimentation saine d’ailleurs. Mais comme après la ménopause ma mère avait de l’ostéoporose on l’a traitée avec un médicament (retiré du marché depuis quelques années déjà) du type bisphosphonates reconnu depuis peu comme prédisposant à la maladie d’Alzheimer. Ce lui fut fatal après ses 80 ans ! Quand à mon père, un peu après ses 80 ans les médecins ont pensé qu’il avait déclenché un cancer des poumons en ayant travaillé quelques années en contact avec de l’amiante. En conclusion, ce qui les a longtemps sauvé des maladies graves comme les cancers, ce serait leurs fruits et légumes qu’ils s’acharnaient à faire pousser de façon naturelle, sans insecticides, sans engrais artificiels. Ce qui les a détruit sur le tard, ce serait les médicaments pour l’un et les conditions de travail pour l’autre. Oui, je pense qu’en comparaison avec ceux qui n’avaient pas de jardin bio, mes parents ont été longtemps privilégiés. Les fruits et légumes bios avaient un rôle de prévention. L’aliment a été longtemps leur médicament avant que tout bascule irrémédiablement.

« Les conseils essentiels d'Henri Joyeux pour éloigner le cancer et les maladies chroniques Nous portons tous en nous des cancers potentiels, explique Henri Joyeux. Des cellules dormantes qui possèdent un potentiel de transformation cancéreuse. Voire de minuscules tumeurs peut-être, tapies, endormies. Alors ne les réveillons pas et ne les stimulons pas par de mauvaises habitudes alimentaires ou des comportements dangereux. Il conseille donc d'éviter autant que possible 3 types de produits : »

1 « les viandes rouges et les charcuteries…Manger de la viande exceptionnellement et de préférence blanche… »

- Quand j’étais colopathe (avant 2010) je ne pouvais avaler aucun fruit ni légume, alors je me rabattais sur les viandes quelles soient rouges ou blanches et sur la charcuterie, car j’étais si faible que je devais me nourrir coûte que coûte. Depuis ma guérison, je fais l’inverse avec un réel plaisir.

2 « les produits laitiers - Laissez les produits laitiers aux veaux... Les sécrétions des mamelles de la vache sont bonnes pour le veau. Pour l'enfant, la nature a fait le sein maternel. Retenons que les produits laitiers contiennent trois familles de facteurs de croissance : Ces trois facteurs de croissance sont dangereux pour l'être humain…Ces facteurs de croissance ne sont pas détruits par le mode de conservation UHT, l'ultra haute température…et vont attaquer notre foie, notre pancréas, nos muscles... Nos grands-mères faisaient mieux : en faisant bouillir le lait jusqu'à obtenir une crème, elles éliminaient ces facteurs de croissance. Trois produits laitiers par jour : la voie royale vers la maladie chronique Se gaver de produits laitiers, c'est donc se gaver d'hormones de croissance inadaptées à notre organisme… A quoi bon consommer ces facteurs de croissance pour se soigner après avec leurs antagonistes ? Pour le calcium ? Les produits laitiers nous en apportent 3 fois trop. Sachant que le calcium n'est absorbé qu'à 35% par notre métabolisme, le reste va aller calcifier notre squelette, nos articulations, irriter notre côlon. Avec arthroses, maladies auto-immunes et cancers à la clé. Consommez plus de calcium végétal qu'animal. Pour le sucre ? Le lactose entraîne de « lactolisme » pour reprendre l'expression d'Henri Joyeux ! »

- J’en ai consommé beaucoup, jusqu’à plus de 50 ans. Et malgré cela on m’a découvert une ostéoporose très avancée. Ostéoporose qui ne me gène aucunement ! Pas de chute dans ma vie quotidienne. Et si je fais quelques rares chutes violentes en pratiquant le ski alpin, ça ne casse jamais ! Mon rhumatologue pense que mes os seraient suffisamment souples pour encaisser ces traumatismes. Comme j’avais régulièrement des problèmes ORL, j’ai décidé (il y a environ 2 ans) de suivre les conseils du Dr Jean-Pierre POINSIGNON. J’ai arrêté tous les produits laitiers et mes problèmes ORL accompagnés de graves bronchites, se sont arrêtés en parallèle ! Et mon ostéoporose s’est stabilisée !

3 « le gluten - Réduire ou supprimer le gluten Vous souffrez peut-être de la maladie cœliaque ?… Si au bout de 15 jours (sans gluten) les symptômes diminuent ou disparaissent, c'est que l'on est intolérant ou allergique au gluten. Le gluten des produits à base de blé, de maïs, de seigle, d'orge, mais aussi de kamut ou d'épeautre favorise la porosité intestinale. Autrement dit l'intoxication générale de nos organes : les mauvaises molécules comme celles du lait, au lieu d'être évacuées par notre côlon, vont aller réveiller nos cellules à potentiel de cancérogénicité. Et détruire notre système immunitaire, d'où l'explosion des maladies auto-immunes. Consommez moins de gluten, car si vous avez la moindre intolérance, il est responsable de porosité intestinale.»

- J’en ai consommé aussi, comme tout le monde, car même pendant mes 20 années de colopathie (ou SII) on ne m’a jamais détecté d’allergie. Après ma guérison fin 2009 (Causes le polymétallisme en bouche) je ressentais parfois des petites douleurs dans le côlon ascendant (ou descendant) et j’ai décidé de ne plus consommer de pain avec gluten. Du jour au lendemain, les souffrances ont disparu.

- Actuellement je vais bien, même si parfois je suis un peu fatiguée par des nuits un peu trop courtes. Mais je ne souffre plus de rien. Je vous souhaite de retrouver vous aussi une bonne santé.

Cymone

Commenter cet article