la NEWSLETTER du professeur Henri JOYEUX traite notamment de l'ostéoporose et des Troubles Fonctionnels Intestinaux.

Publié le par CYMONE

Bonjour

Abonnée à la NEWSLETTER du professeur Henri JOYEUX j’ai eu envie ce jour, de vous faire part de ses réflexions au sujet de l’ostéoporose et des maladies chroniques intestinales. J’ai lu aussi qu’il citait le rhumatologue Jean-Pierre POINSIGNON comme médecin adepte de la méthode SEIGNALET.

 J.P. Poinsignon ayant préfacé mon livre COLOPATHIE-PARTY », je ne peux que lui rendre hommage en diffusant quelques extraits de la lettre du professeur Henry JOYEUX.

Pour faire court, j’ai relevé dans son courrier uniquement ce qui avait trait avec l’ostéoporose et les Troubles Fonctionnels Intestinaux, sujets dont je parle longuement dans mon livre. 

Comme vous le savez, les TFI dont j’étais atteinte ont disparus avec l’extraction des métaux lourds qui étaient installés dans ma bouche (prothèses dentaires). Cependant mon traitement pour l’ostéoporose sera toujours source d’inquiétude. …Lire la suite sur : http://colopathie-fonctionnelle-sii.blogspot.com Quand le blog s’ouvre, aller dans RECHERCHE. Ecrire une partie du titre, ou simplement la date. Cliquer sur l’article que vous recherchiez.
En ce sens, je suis aussi parfaitement d’accord avec l’analyse du professeur H. Joyeux, quand il dit que le calcium végétal est bien mieux assimilable que le calcium animal. D’ailleurs, avec l’accord de mon médecin traitant, j’ai éliminé tous les produits laitiers et laitages, (qui me rendaient malade) mais en échange je consomme des amandes, du thym, de la cannelle, etc. Pour fixer le calcium, je consomme une algue, la Padina Pavonica vendue sous la forme d’un complément alimentaire nommé « Dictyolone ». Un peu avant le scandale Servier, j’ai éliminé sans regret son fameux Protelos ! 

J’espère que ces informations pourront aider certains patients et qu’ils apprécieront les conseils du professeur Henry Joyeux.

Cordialement

Cymone

La Lettre du Professeur Joyeux est un service d'information indépendant sur la santé, spécialisé dans la prévention des maladies auprès du grand public et des familles.

L'incroyable régime Seignalet

Cher ami, cher lecteur, Le Docteur Jean Seignalet (1936-2003), un de mes excellents collègues, était interne des hôpitaux de Montpellier (promotion 1962). Il fut maître de conférence à la Faculté de Médecine de Montpellier, directeur du laboratoire d'Histocompatibilité de 1969 à 1989 au Centre de transfusion et d'hématologie… Infatigable scientifique et chercheur, il était diplômé et très compétent en trois domaines : l'immunologie, la gastro-entérologie et la rhumatologie… Il est signataire de 230 publications nationales et internationales et deux livres majeurs : « Groupage HLA en Rhumatologie » en 1985…« L'Alimentation ou la Troisième Médecine » en 1996Dans les années 1980, il prend conscience de l'importance de la nutrition pour sa santé… Comme l'écrit très justement l'un de ses élèves rhumatologue, Jean-Pierre Poinsignon, à Grenoble : « Il a l'intuition que santé et nutrition sont beaucoup plus directement liées qu'on ne le pense généralement. Son passé d'immunologue le conduit alors à relier les maladies auto-immunes, telles que la polyarthrite rhumatoïde, à l'alimentation. Il élabore alors une théorie impliquant certains aliments dans le déclenchement de maladies auto-immunes, mais aussi d'une kyrielle d'autres maladies dites “de civilisation”. » Jean Seignalet, grâce à sa double et très solide culture scientifique, médicale et biologique, acquiert une conviction : l'extrême importance de la nutrition humaine selon le principe hippocratique qui date de 500 ans avant J.C. : « Que ton aliment soit ton seul médicament ».

« Que ton aliment soit ton seul médicament »

... Plus que de nutrition quantitative, c'est à partir de la qualité des aliments et de leur choix qu'il mit au point une méthode alimentaire, que l'on a appelée Régime Seignalet. Il exclut deux aliments majeurs de nos habitudes : les produits laitiers animaux quels qu'ils soient et le gluten responsable de porosité intestinale, qui laisse passer dans le corps de mauvaises molécules qui auraient dues être éliminées… Ses concepts originaux, il les a bâtis à partir des constatations cliniques et d'essais thérapeutiques individuels sans aucun danger et économiques, puisqu'il s'agissait de changer les habitudes alimentaires du patient…

Voyons d'abord ses découvertes et résultats

…Comment et pourquoi l'alimentation peut-elle être un facteur causal d'une maladie chronique ?

son raisonnement scientifique est basé sur l'hyperperméabilité de l'intestin. On parle d'intestin poreux (leaky gut), reconnu scientifiquement désormais…

Les critiques contre la méthode Seignalet

Elles sont facilement démontables. On peut en dénombrer trois, souvent répétées par celles et ceux de nos collègues qui ne veulent pas entendre parler de cette méthode et qui, évidemment, ne l'ont jamais essayée avec leurs patients :

  1. La suppression des produits laitiers conduit à l'ostéoporose donc à de la décalcification, à des douleurs et à des fractures osseuses d'abord invisibles puis à d'authentiques fractures qui conduisent au fauteuil roulant? Ils ne savent pas que le meilleur apport calcique est le calcium végétal, le plus absorbé par la barrière intestinale, jusqu'à 75 % alors que le calcium animal n'est absorbé qu'au maximum à 40 %. Ce bon calcium est celui des fruits, des légumes et des légumineuses, dans la mesure où ils sont longuement mastiqués, broyés dans notre « palais des saveurs », avant d'être avalés…

Professeur Henri Joyeux

Commenter cet article